This page is not available in your language, please, choose yours

Hosto au théâtre Les Déchargeurs : notre critique

Publié le 18 avril 2015 Par Maïlys C.
Hosto au théâtre Les Déchargeurs : notre critique

Infos pratiques

Du... 14 avril 2015
Au... 9 mai 2015


3 Rue des Déchargeurs
75001 Paris 1

Métro : Châtelet / sortie rue de Rivoli

10 euros (tarif réduit)
26 euros (tarif plein)

Certains spectacles méritent particulièrement d'être mis en lumière, Hosto au théâtre Les Déchargeurs en fait partie. La jeune Marie Astier, accompagnée sur scène et à l'écriture par Chloé Gogniat et Maxime Migné, raconte ici des bribes de sa propre histoire, de son très long séjour à l'hôpital. Sa maladie, finalement, on ne saurait même pas exactement ce que c'est. Ce qui compte est l'hosto, ici portraituré en une série de tableaux drôles ou désespérants : un spectacle pertinent et sensible.

Parmi les quelques centaines de pièces jouées chaque soir, il y en a peu qui aient la qualité d'être sincères. Mais quand une histoire vient du cœur, il n'y a rien à dire, cela fait toute la différence. L'histoire que raconte la Compagnie en Carton dans Hosto est celle d'une aventure que tout le monde connaît un jour dans sa vie, un séjour à l'hôpital. Paraissant bien souvent interminable aux patients alités, imaginez un peu ce que c'est d'y passer des mois entiers, comme l'a fait la comédienne Marie Astier dès son plus jeune âge. 

Hosto aux Déchargeurs

Mais ce n'est pas elle le personnage principal du spectacle : si l'expérience vient d'elle et semble avoir marqué son regard si doux, elle la partage avec ses deux alliés Chloé Gogniat et Maxime Migné. Tour à tour, chacun expose un moment de l'hôpital : gavage de médicaments aux noms incompréhensibles, visite d'amis pas si gentils, infirmiers bavards, personnel qui change... L'hosto est ici raconté en mille petites scènes, certaines drôles, certaines folles, d'autres tristes, se suivant sans logique ni lien, avec un très bon rythme. 

Le récit est passionnant et sensible. La mise en scène s'amuse, se faisant esthétique au début (quand le spectateur entre dans la salle, les deux comédiennes sont déjà sur scène, l'une allongée, l'autre debout, formant un tableau de blanc et d'ennui typique de l'hôpital), puis sauvage par moment, et enfin mélancolique. On sort de la salle frémissant... Espérant ne jamais avoir à revenir à l'hôpital, mais plein d'admiration pour ces jeunes talents. 

Hosto aux Déchargeurs

Informations pratiques :

Hosto 
Lieu : théâtre Les Déchargeurs 
Du 14 avril au 9 mai 2015
Durée : 1h15
Réservez au 01 42 36 00 50  
Tarifs : 10>26 euros  

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

1 commentaire

  • Avatar de Smessaou1

    Smessaou1 le 21/04/15 à 07h53

    Merci pour cette intéressante critique. Je suis allée voir ce spectacle sur vos conseils et ai est été vraiment conquise. Un spectacle profond et des jeunes acteurs brillants.
    Du grand art, courrez-y !

L'AGENDA

Annoncez votre événement