This page is not available in your language, please, choose yours

Abigail's Party au Théâtre de Poche-Montparnasse : notre critique

Publié le 1 février 2017 Par Marine S.
abigail's party

Infos pratiques

Du... 1 février 2017
Au... 16 juillet 2017


75 Boulevard du Montparnasse
75006 Paris 6

38 euros (TP)

Réservez vos billets, cliquez ici

Il y a 40 ans, le 18 avril 1977, le Hampstead Theater à Londres présentait la première de Abigail's Party, pièce de Mike Leigh dont le Théâtre de Poche-Montparnasse présente aujourd'hui une mise en scène de Thierry Harcourt. C'est loufoque, haut en couleurs et grinçant.

Dans les années 70, banlieue de Londres. Beverly et Peter (Lara Suyeux et Dimitri Rataud), un couple atypique composé d'une maquilleuse et d'un gent immobilier à la limite du burn-out, reçoivent leurs nouveaux voisins, Angela et Tony, le temps d'un dîner pour apprendre à mieux se connaître. Le nouveau couple est jeune et beau : elle, (Alexie Ribes) se dandine dans un ensemble très seventies, cheveux blonds et attitude de midinette ; lui (Cédric Carlier), mari macho et parfois violent, qui cache cette violence derrière un sourire bright et des bonnes manières. Ils sont tout neufs dans le quartier, Berverly met beaucoup d'énergie et d'extravagance à leur faire passer une bonne soirée... Beaucoup trop ?

Susan (Séverine Vincent), une autre voisine "qui habite au numéro 16", se joint à eux car, chez elle, sa fille Abigail organise une petite soirée. Aussi farceuse que tragique, cette pièce met en lumière les vérités qui éclatent, les gens qui se révèlent sous leur vrai jour. Terrible et drôle à la fois, la pièce expose sous-couvert d'une chanson d'Elvis ou de Julio Iglesias dans un décor orangé (70's oblige !) les pires aspects de la vie conjugale : violences, mépris de la femme et de ses droits (une femme qui conduit ? jamais !), névroses, tromperies. Les acteurs sont tous très convaincants dans leurs rôles même si le tout, parfois, manque de fougue.  

Mike Leigh, le réalisateur de Secrets et mensonges, de Naked ou de Turner, est un auteur de théâtre peu connu en France. Pourtant, cette pièce-là, Abigail's Party, reçut lors de la première en 1977 de très nombreux compliments. Pour remettre sur scène cette pièce, c'est Thierry Harcourt, le metteur en scène de The Servant, qui s'en charge. Sa mise en scène précédente, qui avait valu à son comédien Maxime d'Aboville un Molière du Comédien dans un Spectacle de Théâtre Privé, avait été un formidable succès. Une nouvelle fois, Thierry Harcourt plonge son public dans une ambiance très anglaise.

Infos pratiques :

Abigail's Patry au Théâtre de Poche-Montparnasse, du 31 janvier au 16 juillet 2017.

Du mardi au samedi à 21H, le dimanche à 15H.

Tarifs : de 10 à 38€

Réservations : 01 45 44 50 21

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement