Un enterrement de vie de jeune fille au théâtre de l'Atalante

Par Anne-christine C. · Publié le 24 février 2020 à 13h08 · Mis à jour le 24 février 2020 à 16h28
On va découvrir 'Un enterrement de vie de jeune fille' au théâtre de l'Atalante. Cette création du collectif Femme totem nous emmène en promenade dans les méandres de la mémoire, questionnant la place de la femme et celle du désir. C'est dans le 18ème du 19 février au 9 mars 2020. On y était le 22 février 2020, on vous raconte !

On file voir Un enterrement de vie de jeune fille, la nouvelle création du collectif Femme Totem au théâtre de l'AtalanteUne pièce qui parle de l'intime et questionne le désir à mesure que le spectateur s'infiltre dans les souvenirs de l'héroïne, Alice. Alors rendez-vous dans le 18ème du 19 février au 9 mars 2020, les lundi, le mercredi et le vendredi à 20h30, le jeudi et le samedi à 19h, et le dimanche à 17h. On y était le 22 février 2020, voici un avant-goût de ce voyage original et poétique.  

Tout part d'une expérience sur la mémoire. Gus le chercheur tente de comprendre sa soeur Alice, à la veille de son enterrement de vie de jeune fille. On voyage ainsi dans la mémoire d'Alice au gré de ses souvenirs. Des sauts dans le temps, et quatre figures de femme pour nous accompagner : Alice, l'universitaire, celle qui questionne, Maryline, l'épouse et mère de famille, Ingrid, la femme active et Stella, la danseuse de charme.

Un enterrement de vie de jeune fille est un voyage non linéaire où l'on vogue au gré de ces mémoires, remontant la rivière jusqu'aux souvenirs d'enfance. Une expérience qui interroge la place de la femme bien sûr, mais aussi celle du désir qui est le sujet de thèse d'Alice. 

Investis, les 5 comédiens sont justes, mais aussi très physiques. La scène est dépouillée et pourtant sous nos yeux tout se crée, simplement par la précision des mouvements du corps, un seul accessoire suffit à faire exister tout un monde. 

On aime les moments de franche rigolade, comme la sortie en rafting organisée pour l'enterrement de vie de jeune fille, menée de main de maître par Arthur Guillot hilarant en moniteur de bateau. 

Oeuvre collective, Un enterrement de vie de jeune fille est dirigée par Esther Van Den Driessche et Arthur Guillot. La particularité de cette création réside dans le fait qu'elle s'est écrite dans la durée. Les 5 comédiens se sont rencontrés quotidiennement pendant 3 mois afin de coucher leurs émotions sur le papier, avec pour fil conducteur ce thème : merveilles et désolement. Ça donne un texte tissé main entre différentes voix, fait de mots personnels et intimes. 

Parmi les moments de grâce qu'on emporte avec nous il y a l'audition de piano d'Alice (Alexandrine Serre) de la scène d'ouverture, l'interview de Maryline (Mathilde Levesque) qui évoque les choix à l'oeuvre dans la construction d'une vie, les regrets aussi, à demi-mot. Et puis il y a les débordements d'Ingrid (Inès de Broissia), femme au bord de la crise de nerfs, magique de violence et de contradiction, sans oublier les voeux de mariage de Stella (Esther Van Den Driessche), bouleversants. 

Car au-delà d'un joli moment de théâtre, Un enterrement de vie de jeune fille nous tend aussi un miroir, comme celui de l'affiche, nous posant à nous-même cette question du désir.    

Informations pratiques

Horaires
Du 19 février 2020 au 9 mars 2020

×

    Lieu

    10 Place Charles Dullin
    75018 Paris 18

    Accès
    Métro : Anvers (2) ou Abbesses (12)

    Tarifs
    24,20 €

    Site officiel
    www.theatre-latalante.com

    Réservez vos places
    Cliquez ici

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche