Gare du Nord à Paris : le projet d'extension peine à convaincre les experts

Par Alexandre G. · Publié le 11 janvier 2020 à 15h35 · Mis à jour le 11 janvier 2020 à 15h42
Les rapports de la Mairie de Paris et de l'Association d'Usagers des Transports pointent du doigt les déficiences du projet d'extension pharaonique de la Gare du Nord à Paris. Porté par Stationord, le plan de rénovation qui vise à adapter la gare à l'organisation des futurs JO de Paris 2024 présenterait des 'problèmes majeurs' concernant la gestion des flux de voyageurs et l'aspect trop dense des espaces commerciaux.

C'est là sans doute le début d'une longue bataille. Entre les porteurs du projet de rénovation-extension de la Gare du Nord à Paris et les analyses d'experts, le consensus semble s'éloigner encore un peu plus. Après plusieurs rapports et enquêtes de la Mairie de Paris et de l'Association d'Usagers des Transports rendus publiques début janvier 2020, les avis sont unanimement défavorables.

Forcément, voilà un gros cailloux dans la chaussure de Stationord, l'entreprise ferroviaire filiale de la SNCF et de Ceetrus choisie pour conduire le chantier pharaonique. Alors que le plan de rénovation proposé par les deux entités vise à préparer la Gare du Nord à l'approche des JO de Paris 2024, les experts et usagers s'interrogent sur l'aspect "trop commercial" du projet, qui ne serait "pas assez tourné vers les voyageurs".

D'après les comptes-rendus détaillés des trois architectes urbanistes mandatés par la Mairie de Paris afin d'expertiser le plan déjà controversé, il existe des problèmes majeurs sur de nombreux points. Tout d'abord, c'est le risque de sur-fréquentation dans plusieurs zones de la future gare qui inquiète les experts.

Aussi, l'hypothèse la plus probable selon eux reste d'aménager les espaces ferroviaires dans un premier temps, pour ensuite laisser place aux nouveaux commerces. Pourtant, ces espaces commerciaux sont également pointés du doigts par les experts. En effet, ils projettent une commercialisation trop dense de plusieurs zones. En somme, c'est surtout l'orientation du projet qu'ils critiquent unanimement. qui serait tourné essentiellement pour bénéficier au partenaire commercial de la SNCF. Sans se soucier de l'intérêt général. Une logique 'aéroporturaire', qui ne plait guère aux experts. 

Informations pratiques

Lieu

18, Rue de Dunkerque
75010 Paris 10

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche