Rénovation de la Gare du Nord : le chantier confié à Bouygues Bâtiment

Par Alexandre G. · Publié le 1 février 2021 à 14h36 · Mis à jour le 1 février 2021 à 14h37
L'entreprise StatioNord (SNCF, Nhood, Les Echos), a désigné ce lundi 1er février 2021 le vainqueur de l'appel d'offres concernant la rénovation de la Gare du Nord à Paris. Le projet, estimé à plus d'un milliard d'euros, a été remporté par le constructeur Bouygues Bâtiment.

Le chantier de la rénovation de la gare du Nord finalement remporté par Bouygues. Ce 1er février 2021, StatioNord, l'entreprise regroupant la SNCFNhood (opérateur immobilier lié au groupe Auchan) confirme au quotidien économique Les Echos que Bouygues est le constructeur immobilier vainqueur de l'appel d'offres. La branche "Bâtiment Île-de-France" est désormais officiellement en charge du chantier pharaonique estimé à plus d'un milliard d'euros. 

À partir de juin 2021, les travaux doivent permettre de moderniser et de changer radicalement le visage de l'une des six grandes gares terminus de la SNCF à Paris. Avant tout, il s'agit maintenant pour Bouygues d'aménager les anciens espaces commerciaux et d'en créer de nouveaux, en repensant intégralement l'enceinte métallique construite en 1846.

Dans le même temps, le projet entend ajouter une nouvelle piste cyclable au-dessus des voies de chemin de fer, et une passerelle piétonne censée améliorer l'accessibilité du bâtiment. Un autre bâtiment SNCF doit également voir le jour, tout comme l'arrivée d'un parking souterrain supplémentaire. Aussi, le chantier permet la création de 450 emplois, avec comme conséquence directe une fois achevée au moins 1800 nouveaux emplois directs permanents, comme le confirme la présidente de StatioNord, Aude Landy-Berkowitz aux Echos

Seulement, ces constructions ont un coût : près d'un milliard d'euros. Une somme colossale, même pour un constructeur aussi robuste que Bouygues. "Le projet pèse 600 millions d'euros sur les 900 millions du projet au total pour StatioNord, en y incluant l'aménagement des abords de la gare, les frais financiers, les taxes, etc." confesse la présidente de l'entreprise. 

Par ailleurs, la chef d'entreprise révèle que le Terminal TransManche prévu pour l'Eurostar doit être prêt "pour la Coupe du monde de rugby 2023", soit dans seulement 2 ans. Pour tenir les délais, les nouvelles constructions sont faites de métal et de verre, pour un assemblage plus rapide, et les démolitions ont été réduites au maximum, aussi dans le but d'empêcher les nuisances pour les riverains. Si tout se passe bien, "tous les ouvrages ferroviaires seront opérationnels pour les Jeux Olympiques de 2024" espère Aude Landy-Berkowitz. 

Informations pratiques

Lieu

18, Rue de Dunkerque
75010 Paris 10

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche