Municipales 2020 : Anne Hidalgo en tête du premier tour à Paris

Par Caroline J. · Publié le 16 mars 2020 à 08h02 · Mis à jour le 16 mars 2020 à 09h01
A l’issue du premier tour des élections municipales de 2020, Anne Hidalgo est arrivée en tête dimanche 15 mars, avec 30,2% des voix. La maire socialiste sortante est loin devant Rachida Dati (LR) et Agnès Buzyn (LRM).

Le premier tour des élections municipales n’était clairement pas comme d’habitude… Perturbé par la pandémie de coronavirus en France et les nombreuses mesures mises en place par le gouvernement pour limiter les risques de contagion, l'abstention a été la grande gagnante hier, dimanche 15 mars 2020, lors du premier tour des élections municipales. Le taux d’abstention a même atteint un record historique. En France, moins d’un électeur sur deux s’est déplacé pour aller voter. A Paris, ils étaient 56,9 % à ne pas se rendre aux urnes.

Du côté des résultats, la maire socialiste sortante Anne Hidalgo a clairement pris la tête du premier tour, rassemblant 30,2% des voix. Elle est arrivée loin devant Rachida Dati (LR) et ses 22,2% et Agnès Buzyn (LRM) qui a réuni 17,6% des voix.

Alors que EELV, le parti écologiste, a connu une belle percée dans plusieurs grandes villes de France (arrivant en tête à Lyon, Strasbourg ou encore Grenoble), à Paris, les Verts n’ont recueilli que 11,6%.

Vers un report du second tour ? 

Reste à savoir à présent si le second tour sera maintenu ou s'il sera reporté en raison de l'épidémie du COVID-19. C’est en effet le souhait de nombreuses figures politiques. Si tel était le cas, les résultats de ce premier tour risqueraient tout simplement de ne pas être pris en compte, sauf pour celles et ceux élus dès le premier tour. Pour le constitutionnaliste Jean-Philippe Derosier, les maires élus au premier tour seraient bien confirmés au poste de maire même au cas où le second tour serait annulé. Pour les autres, il faudrait recommencer le premier tour.

Une situation inédite sur laquelle l'exécutif devrait se pencher dans les jours à venir. Le Premier ministre Édouard Philippe a en effet indiqué qu'il y aurait des consultations "en début de semaine" des experts et des partis pour décider de la suite et savoir s’il faut maintenir ou non le second tour prévu le 22 mars. De son côté, le ministre de la santé Olivier Véran a indiqué qu'il demanderait "sans doute mardi" aux experts scientifiques leur avis sur cette épineuse question.

Dans un tweet posté dimanche soir, la maire sortante Anne Hidalgo a demandé « au gouvernement de préciser dès (dimanche) soir toutes les mesures complémentaires indispensables qui permettront de protéger les Français face à la crise sanitaire majeure ».

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche