Coronavirus : une meilleure qualité de l'air à Paris

Par Manon C. · Photos par My B. · Publié le 25 mars 2020 à 15h44 · Mis à jour le 25 mars 2020 à 16h05
Après un pic de pollution lors de la première semaine de confinement, la qualité de l'air s'améliore enfin à Paris. On respire!

Voilà une nouvelle qui devrait mettre un peu de baume au coeur des Parisiennes et des Parisiens : la qualité de l'air s'améliore enfin dans la capitale ! 

Etrangement, juste après l'annonce du confinement, la qualité de l'air ne s'est pas améliorée à Paris; un pic de pollution aux particules fines (68 microgrammes/m3 d'air le 20 mars 2020) s'est même invité au dessus des toits et dans les rues, malgré la disparition d'une grande partie des voitures et autres engins motorisés. Des pics de pollution sont régulièrement notés au mois de mars, la faute à la météo, explique Airparif, l'organisme de surveillance de la qualité de l'air en Ile-de-France. 

Fort heureusement, la tendance s'est désormais inversée, grâce aux vents importants qui ont traversé Paris le week-end passé et dispersé les particules, a annoncé Airparif. Désormais, l'organisme enregistre un seuil autour de 16 microgrammes/m3 d'air, moins que les années précédentes à la même date (autour des 21 microgrammes/m3 d'air). 

Dans un bilan publié mercredi 25 mars 2020, Airparif note ainsi "Une amélioration de la qualité de l'air de l'ordre de 20 à 30% dans l'agglomération parisienne, consécutive à une baisse des émissions de plus de 60 % pour les oxydes d'azote" ! 

Pour la pollution en dioxyde d'azote, également causée par les engins motorisés, on note là-aussi une énorme baisse : 8 microgrammes/m3 d'air enregistrés hier ! 

D'autres pollutions semblent désormais avoir disparu de la vie quotidienne des Parisiennes et des Parisiens : la pollution visuelle, avec les vitrines des magasins éteintes, et bien sûr la pollution sonore, avec la disparition progressive du trafic routier, la fermeture des (terrasses des) bars et des restaurants, l'arrêt des chantiers dans la ville... On réentend les petits oiseaux ! 

La Seine aussi respire, de son côté, grâce à la disparition du trafic fluvial. Un bilan devrait être dressé très prochainement !

Informations pratiques

Lieu

Paris
75 Paris

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche