Coronavirus : gestes barrières, cantine, récréation... le protocole sanitaire pour les écoles

Par Laurent P., Julie M. · Publié le 3 mai 2020 à 19h04 · Mis à jour le 4 mai 2020 à 11h06
Le ministère de l'Education national a rendu public dimanche 3 mai 2020 le protocole sanitaire pour la réouverture des écoles maternelles et élémentaires. Un protocole sanitaire que nous avons consulté... On fait le point.

Malgré le coronavirus, alors que les écoles s'apprêtent à rouvrir leurs portes le 11 mai et à accueillir de nouveaux des élèves dans les jours qui suivent, on fait le point sur les recommandations du protocole sanitaire publié par le ministère de l'Éducation Nationale dimanche 3 mai 2020. Un document établissant de manière très précises, via des fiches techniques à l'intention des directeurs d'établissement, des enseignants ou de tout personnel travaillant dans les écoles, les mesures à mettre en place pour la réouverture des lieux.

Le ministère de la santé à mis en ligne une petite vidéo sur le Coronavirus expliqué aux enfants :

Concrètement, comment va se passer le retour des élèves à l'école après le déconfinement

Le port du masque

Une question que se posent beaucoup de parents : les enfants doivent-ils porter un masque à l'école ? La réponse dépend de leur niveau et de leur âge. Pour la maternelle, "le port du masque est à proscrire" explique le protocole, tandis que pour les élèves de l'école élémentaire, le port du masque n'est pas forcément recommandé, sauf si les élèves sont en capacité de pouvoir en porter un "sans risque de mésusage". Pour les collégiens et lycéens, le port du masque sera obligatoire "dans toutes les situations où les règles de distanciation risquent de ne pas être respectées (personnels intervenant auprès d’élèves à besoins éducatifs particuliers et pendant la circulation au sein de la classe)".

Et si un élève présente des symptômes, tout niveau confondu ? Il reviendra au médecin scolaire de prendre la décision. Du côté du personnel éducatif et autres intervenants (instituteurs, institutrices, ASTEM, AVS, EVS, Vie Scolaire, etc.), le port du masque sera obligatoire. A noter que deux masques par jour de présence seront fournis à chaque personne travaillant au sein des établissements.

Vers un lavage des mains régulier et obligatoire

Geste barrière le plus efficace pour éviter la contamination, le lavage des mains sera rendu obligatoire pour chaque élèves "avant de rentrer en classe, notamment après les récréations, avant et après chaque repas, avant d’aller aux toilettes et après y être allé, après s’être mouché, avoir toussé, avoir éternué, le soir avant de rentrer chez soi et dès l’arrivée au domicile", précise le document. Une véritable guerre au virus au sein des établissements et une organisation au diapason que vont devoir adopter les chefs d'établissement pour permettre un accès aux toilettes sans risque de contamination.

Et si les points d'eau manquent ? "A défaut de disposer de points d’eau en nombre suffisant, l’utilisation d’une solution hydro-alcoolique peut être envisagée, y compris pour les plus jeunes, sous le contrôle étroit d’un adulte" explique également le protocole. Quoi qu'il en soit, les portes des points d'eau devront rester constamment ouvertes pour éviter tout point de contact, et les règles sur le lavage des mains devront bien évidemment être respectées par le personnel de l'école.

Un nombre d'élèves par classes restreint

Un point souvent évoqué par le ministère de l'Education nationale, le nombre d'élèves par classe suscite beaucoup d'interrogations de la part des établissements et parents. Des questions qui trouvent enfin une réponse dans le protocole sanitaire : ainsi, le nombre d'élèves dans les établissements devra dépendre de la taille de celui-ci et de la capacité d'accueil pour un retour au travail en toute sécurité.

En ce qui concerne les classes, les tables devront avoir un mètre de distance entre elles. Le protocole sanitaire donne un exemple : "Une classe de 50 m2 doit permettre d’accueillir 16 personnes", peut-on y lire. Des classes réduites à une quinzaine d'élèves, parfois moins.

Récréation : ce qui est autorisé et interdit

Peut-être l'un des moments les plus attendus par les élèves, les récréations compliquent beaucoup de choses, les élèves devant respecter la distanciation sociale à la lettre, mais sachez que de nombreuses mesures ont été prises pour rendre ce moment le plus sûr possible. Ainsi, les jeux de ballon et de contact seront purement et simplement interdit, ainsi que tout jeu "qui implique des échanges d’objets".

Des récréations qui pourraient aussi se voir échelonner dans le temps, sur une journée, ou encore être réduites, pour éviter que les groupes d'élèves se croisent. Le protocole recommande aussi d'éviter "les regroupements de niveaux différents, à adapter et réduire les temps de récréation en fonction de l’effectif présent". A noter que pour les écoles maternelles et élémentaires, les structures de jeux (toboggans, cages à poules, etc.) dont la surface ne pourra pas être désinfectée seront interdites d'accès.

La question de la cantine

Autre temps fort de la journée, la cantine, qui devra suivre un protocole strict pour éviter toute contamination. Ainsi, les services seront échelonnés et la nourriture ne devra en aucun cas être partagée. Même chose pour les couverts et les verres d'eau. Et si le protocole ne peut pas être respecté, les chefs d'établissement pourront demander aux élèves de prendre leur repas dans leur classe respective, "sous la surveillance d’un adulte et sous forme de plateaux ou de paniers repas". Et concernant la distanciation sociale, même chose que pour les classes : un mètre de distance à respecter et lavage des mains obligatoire avant ET après le passage à la cantine.

La circulation dans les couloirs

Pour éviter que les élèves ne se croisent et pour faire respecter la distanciation sociale, les directeurs et proviseurs devront établir un sens de circulation unique à l'intérieur des établissements, ainsi que de prévoir plusieurs points d'entrée pour un accès sécurisé aux locaux. Au sein des classes, il est aussi demandé de "limiter les croisements, par exemple par la mise en place d’un sens de circulation à l’intérieur de la classe qui peut être matérialisé au sol".

Pour la rentrée et la sortie des élèves des établissements, celles-ci pourront s'échelonner pour éviter les attroupements devant les portes et "en fonction du nombre d’élèves accueillis par salle et des personnels présents". Pour le collège, les classes se verront attribuer des salles qu'elles ne quitteront pas entre chaque cours. Aux professeurs de se déplacer de salle en salle pour éviter au maximum les contacts.

Et pour les enfants présentant des symptômes ?

Avant de se rendre à l'école, les parents sont invités à prendre la température de leurs enfants, et en cas de fièvre (ou autre symptômes), l'accès à l'établissement sera purement et simplement interdit. En revanche, en cas qu'apparition de symptômes en cours de journée, l'élève sera immédiatement isolé et devra porter un masque ou non, selon la décision du médecin scolaire (mais celui-ci est fortement recommandé).

Une prise de température sera effectuée et les parents devront obligatoirement venir chercher leur enfant, en vue d'un test dans un établissement agrée. Si le test revient positif, les personnes qui auront eux un contact avec l'élève devront se manifester et être suivi. A noter que "des décisions de quatorzaines, de fermeture de classe, de niveau ou d’école pourront être prises", selon le document.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche