Coronavirus : que faire si votre enfant est testé positif ou est cas contact ?

Par Cécile D. · Publié le 16 septembre 2020 à 09h55 · Mis à jour le 16 septembre 2020 à 09h55
L'école a repris, et votre enfant a été exposé au virus du Covid-19. Il est malade ou a été en contact avec quelqu'un atteint du Coronavirus : pas de panique. Découvrez la marche à suivre, édictée par le gouvernement.

Les classes et les écoles ferment régulièrement pour stopper une trop grande propagation du Coronavirus et des professeurs s'inquiètent du peu de protection que leurs masques offrent. Depuis sa rentrée scolaire, votre enfant a pu être contaminé par la Covid-19 ou être en contact avec quelqu'un de malade. En prévision de cette situation, l'Education nationale a mis en place un protocole.

Premier cas de figure : alors qu'il est à la maison, vous vous rendez compte que votre enfant tousse, a de la fièvre, a le nez qui coule, souffre de maux de tête ou de courbatures : gardez-le chez-vous jusqu'à ce qu'il soit guéri, et consultez un médecin si possible.

Deuxième scénario : votre enfant développe des symptômes du Coronavirus à l'école (infection respiratoire aigüe avec fièvre ou sensation de fièvre, fatigue inexpliquée, douleur musculaire ou maux de tête inhabituels, diminution ou perte du goût ou de l’odorat, diarrhée). Il doit être isolé le plus rapidement possible et porter un masque s'il a six ans ou plus, en présence d'un adulte masqué.

L'école doit vous prévenir rapidement et vous devez aller chercher votre enfant, qui devra consulter un médecin. Il ne pourra retourner à l'école qu'après un isolement à domicile ou après un avis médical. La période d'isolement est désormais réduite à sept jours au lieu de 14. Entre temps, les activités scolaires de l’école ou de l’établissement se poursuivent normalement, dans le respect des gestes barrières.

Si votre enfant est testé positif au Covid-19, il vous faut immédiatement avertir l'école. Votre enfant ne pourra alors pas retourner dans son établissement avant le délai indiqué par son médecin, soit au plus tôt 10 jours après le test de dépistage. La durée de l'isolement peut être prolongée tant que les symptômes persistent. Les personnes étant entrée en contact avec lui sans moyen de protection adéquat devront, elles, entamer un isolement et se faire tester. Celles qui ne seront pas considérées comme "contact à risque" par le chef d'établissement pourront rejoindre l'école ou l’établissement scolaire.

Il est également possible que votre enfant soit désigné "cas-contact" par le chef d'établissement. Dans ce cas de figure, il ne doit pas revenir dans l’établissement avant un avis médical, de manière préventive. De même, si vous ou un membre de votre foyer êtes contaminés, vous ne devez pas mettre votre enfant à l'école dans le délai prescrit par un médecin sauf persistance des symptômes. Votre enfant pourra alors bénéficier de la continuité pédagogique mise en œuvre par son école ou établissement scolaire.

Attention : de nombreuses écoles ont fait cette demande sans en avoir le droit. Le Conseil national de l'Ordre des médecins l'affirme : « les médecins n'ont pas à établir de certificat médical pour le retour à l'école »votre enfant n'a donc pas besoin d'en fournir un pour pouvoir retourner en classe. Les médecins ne fournissent que des avis médicaux et des délais d'isolement, pas de certificat d'aptitude. Une simple attestation sur l'honneur, rédigée par la famille, suffit pour assurer le retour de votre enfant à l'école.

De plus, les écoles n'ont pas le droit d'imposer un test de dépistage aux enfants. Vous pouvez tout à fait refuser un tel acte, cependant, l'enfant devra rester chez lui à l'isolement. Si le chef d'établissement a obtenu la preuve que votre enfant a été testé positif au coronavirus, il peut également lui refuser l'accès à l'école et à sa classe.

Informations pratiques

Site officiel
www.education.gouv.fr

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche