Covid en France : le point sur le calendrier des vaccinations en France

Par Laurent P., Caroline J., Rizhlaine F., Cécile D. · Photos par Laurent P. · Publié le 31 mars 2021 à 21h29 · Mis à jour le 11 avril 2021 à 00h43
Alors que la lutte contre la Covid se poursuit en France, le calendrier des vaccinations évolue également, en fonction de l'arrivage des doses de vaccins sur le territoire, ainsi que des autorisations accordées par l'Agence européenne du médicament. On fait le point sur ce calendrier, avec les dates clés de la campagne de vaccination en France.

Alors qu'un nouveau confinement, en raison de l'épidémie de Covid, n'est pas à exclure dans les semaines à venir, le pays vient de franchir une nouvelle étape dans la lutte contre le virus : une accélération dans la campagne de vaccination. Celle-ci a même démarré plus tôt que prévu : dès le 27 décembre 2020, contre le 4 janvier 2021 initialement. Jean Castex avait ainsi annoncé que 200 millions de doses au total devraient être disponibles. La campagne de vaccination se déroule toujours en trois phases, selon les populations prioritaires, avec quelques ajustements en fonction des retards dans les livraisons.

Une campagne de vaccination en France qui pourtant s'enlisait début janvier, malgré ce départ anticipé. Seulement 516 vaccinés au vendredi 1er janvier, selon le ministère de la Santé, tandis que nos voisins allemands dépassent la barre des 200 000. Une lenteur "assumée" par le gouvernement, mais qui agace la population. Lors de ses vœux pour la nouvelle année, le président a promis qu'il ne « laissera pas une lenteur injustifiée s'installer. » Olivier Véran a donc réuni une première fois les directeurs des Agences régionales de santé afin de coordonner les derniers détails concernant le calendrier des vaccinations

Vaccination : les phases et catégories de population concernées 

Le gouvernement a finalement décidé d'avancer la phase deux de sa campagne de vaccination. Depuis le 4 janvier, la vaccination est ainsi ouverte aux soignants âgés de plus de 50 ans et à ceux qui présentent une comorbidité. Cela représente environ 1,2 million de personnes travaillant à l'hôpital ou en médecine de ville. Les soignants peuvent se faire vacciner dans des centres de vaccination. Il n'y en aura qu'un seul par département, pour commencer. Ces centres devraient aussi servir de bases de stockage pour fournir les doses de vaccins à des hôpitaux. 

Autre annonce, l'élargissement des vaccins aux pompiers et aides à domicile de 50 ans et plus. Quant à la vaccination des plus de 75 ans, celle-ci a finalement débuté le 18 janvier. Olivier Véran annonçait également à ce moment-là une "inscription possible" pour celles et ceux qui souhaitent se faire vacciner. Une inscription de nouveau possible dès la mi-février, avec l'ouverture de 1,7 million de rendez-vous pour les semaines à venir, après un arrêt brutal des inscriptions et un report de certaines vaccinations, faute de vaccins, ces derniers n'ayant pas été livrés dans les temps.

La vaccination se poursuit quoiqu'il arrive sur cette tranche d'âge : "si vous êtes âgées de 75 ans et plus et que vous vivez chez vous, vous pouvez prendre rendez-vous sur Internet, sur le site Santé.gouve.fr, ou par le numéro vert national, ou en appelant directement le centre le plus proche de chez vous", a ainsi rappelé le ministre de la Santé, ce jeudi 25 février. Et de poursuivre en expliquant que la vaccination des plus de 75 ans "va se poursuivre en mars, et nous devrions, nous espérons avoir terminé la vaccination de toutes les personnes âgées volontaires d’ici la fin du mois de mars, permettant donc, ensuite, ouvrir la vaccination aux 65 ans et plus".

Les dates clés du calendrier de la campagne de vaccination

ÉTAPE 1 : Fin décembre 2020 - Fin janvier 2021

Depuis le 27 décembre 2020, la France a enclenché la première phase de sa campagne de vaccination. Conformément aux recommandations de la Haute Autorité de Santé, celle-ci cible d'abord une partie de la population à risque : les personnes âgées en établissement notamment dans les Ehpad ainsi que le personnel susceptible de développer une forme grave de la maladie. 

Le 31 décembre 2020, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a publié une série de tweets précisant les modalités de la campagne de vaccination et a notamment indiqué que les personnels soignants de 50 ans et plus pourraient se faire vacciner à leur tour dès le lundi 4 janvier 2021.

Covid : la campagne de vaccination commence à Sevran et Dijon en FranceCovid : la campagne de vaccination commence à Sevran et Dijon en FranceCovid : la campagne de vaccination commence à Sevran et Dijon en FranceCovid : la campagne de vaccination commence à Sevran et Dijon en France Covid : la campagne de vaccination commence à Sevran et Dijon en France
Selon les informations révélées par Le Monde, les premières vaccinations sur le territoire français vont être réalisées au CHU de Dijon et Sevran dès le dimanche 27 décembre 2020. "Quelques dizaines de résidents", essentiellement des personnes âgées, seront officiellement les premiers français vaccinés.

C'est plus d'un million et demi de personnes qui ont finalement pu être vaccinées pour une première injection. Un chiffre qui avait été estimé à un million pour la fin du mois de janvier.

Le 5 janvier, Olivier Véran annonçait également l'élargissement des vaccins aux pompiers et aides à domicile de 50 ans et plus

Par ailleurs, le ministre annonçait également que les personnes de plus de 75 ans pouvaient se faire vacciner dès le 18 janvier.

ÉTAPE 2 : Février 2021 - mars 2021

Passée la première phase et au fur et à mesure des livraisons, le périmètre de vaccination se voit progressivement élargi aux autres populations vulnérables. Après les plus de 75 ans, c'est donc au tour des soignants, sans distinction d'âge, de se voir offrir cette possibilité, puis les personnes entre 50 et 65 ans ayant des comorbidités: "Conformément à l’avis de la Haute Autorité de Santé, ce vaccin sera utilisé pour vacciner d’abord l’ensemble des professionnels de santé, quels que soient leur âge, puis les personnes de 50 à 65 ans ayant des comorbidités. Enfin, l’ensemble des personnes de 50 à 65 ans", a ainsi expliqué Jean Castex lors d'une conférence de presse ce jeudi 4 février. Il poursuit en indiquant que "l’ensemble des personnes de 50 à 65 ans" serait également vacciné par la suite, pendant cette phase.

Cette ouverture des vaccinations est rendue possible grâce à l'arrivée du vaccin d'AstraZeneca, dont les premières doses doivent être livrées vendredi 5 février. Celles-ci seront réservées aux soignants : "la première livraison de vaccin AstraZeneca, dès la fin de cette semaine, sera affectée aux établissements de santé pour protéger les professionnels de santé hospitaliers et de ville qui se battent en première ligne contre le virus, et la vaccination, je vous l’annonce, devrait commencer dès ce samedi", a également ajouté le Premier ministre lors de cette conférence.

Pour la suite de cette campagne vaccinale, c'est au tour des médecins, pharmaciens et autres "soignants de ville" de se voir impliquer dans le processus : "Les conditions de conservation de ce vaccin, moins complexes que les deux premiers, nous permettront de confier ensuite, d’ici la fin de ce mois, aux professionnels de santé de ville, médecins généralistes, pharmaciens et infirmiers, la suite de cette campagne vaccinale. Ils ont toute votre confiance pour cela, et cela nous permettra de renforcer encore la proximité de cette campagne vaccinale", précise le locataire de Matignon. Et de conclure : "grâce à ce nouveau vaccin, nous pourrons atteindre l’objectif des 4 millions de personnes ayant reçu leur première injection d’ici la fin du mois de février". Sont concernées pour la vaccination chez leur praticien, depuis le 25 février, toutes les personnes déjà autorisées, ainsi que les personnes ayant entre 65 et 74 ans avec comorbidités. Les pharmaciens, quant à eux, pourront vacciner dès la mi-mars.

Autre personnes concernées, celles souffrant de maladies graves, sans distinction d'âge : "si vous êtes plus jeunes, voire beaucoup plus jeunes, mais que vous figurez sur une liste de personnes qui sont atteintes de maladies particulièrement graves [...] et qui fait que vous êtes très fragile au risque du virus, vous pouvez aussi vous faire vacciner en centre de vaccination avec une prescription médicale, avec les vaccins de Pfizer et Moderna", rappelle Olivier Véran lors d'une conférence de presse ce jeudi 25 février. 

Même chose pour les personnes en situation de handicap résident dans certains types d'établissements : "si vous êtes résident dans un établissement hébergement collectif avec un handicap et que vous avez un accueil spécialisé, vous pouvez être également vacciné en AstraZeneca", a également expliqué le ministre. À noter que depuis le 31 mars, les personnes de plus de 70 ans peuvent se faire vacciner, toute situation confondue.

ÉTAPE 3 : Printemps 2021

Au printemps 2021, on entrera enfin dans la troisième phase et dernière phase de cette campagne de vaccination. Cette fois, l'accès au vaccin est d'abord élargi aux personnes ayant de plus de 60 ans, dès 16 avril : "sachez que si vous avez entre 65 et 75 ans, vous accéderez à la vaccination par les vaccins à ARN messager, quoi qu'il arrive, d’ici le mois d'avril", indiquait déjà le ministre de la Santé jeudi 25 février. Puis viendra le tour des personnes de plus de 50 ans, sans comorbidités, dès le 15 mai.

Ensuite, cela sera au tour des personnels de sécurité, de l'éducation, des populations vulnérables et précaires ainsi que celles vivant dans des hébergements confinés et lieux clos. Ensuite, il sera disponible pour l'ensemble de la population dès la mi-juin. Si le vaccin n’est pas obligatoire, la prise en charge sera néanmoins gratuite pour ceux qui souhaitent se faire vacciner.

En bref : 

  • Depuis le 27 décembre 2020 : ouverture de la vaccination aux résidents d'Ehpad
  • Depuis le 4 janvier 2021 : ouverture de la vaccination aux soignants âgés de plus de 50 ans et à ceux qui présentent une comorbidité
  • Depuis le 5 janvier : ouverture de la vaccination aux pompiers de plus de 55 ans et aides à domicile
  • Depuis le 18 janvier : ouverture de la vaccination aux personnes de plus de 75 ans souffrant de comorbidités et vivant chez elles
  • Depuis le 6 février : ouverture de la vaccination à l'ensemble des professionnels de santé et du secteur médico-social, sans distinction d'âge.
  • Depuis le 25 février : ouverture de la vaccination aux personnes ayant entre 50 à 74 ans avec comorbidités
  • Depuis le 15 mars 2021 : ouverture de la vaccination, en pharmacie, aux personnes de plus de 50 ans atteintes de comorbidités
  • Depuis le 27 mars : ouverture de la vaccination aux personnes de plus de 70 ans sans comorbidité et aux personnes souffrant de maladies graves
  • Dès le 12 avril : ouverture de la vaccination aux plus de 55 ans avec AstraZeneca puis Johnson & Johnson
  • Dès le 16 avril : ouverture de la vaccination aux plus de 60 ans avec Pfizer et Moderna
  • Dès le 15 mai : ouverture de la vaccination aux plus de 50 ans
  • Dès la mi-juin : ouverture de la vaccination à tous les adultes 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche