Covid : le vaccin d'AstraZeneca autorisé par la Haute Autorité de Santé pour les moins de 65 ans

Par Laurent P. · Publié le 2 février 2021 à 18h49 · Mis à jour le 3 février 2021 à 10h51
Le vaccin contre la Covid d'AstraZeneca, autorisé par l'Agence européenne du médicament vendredi 29 janvier, vient d'être validé à son tour par la Haute Autorité de Santé ce mardi 2 février 2021, uniquement pour les moins de 65 ans. Celui-ci devrait arriver en France dès la semaine du 8 février selon Clément Beaune, le secrétaire d’État aux Affaires européennes.

Une bonne nouvelle dans la campagne vaccinale contre la Covid... Alors que l'Agence européenne du médicament annonçait vendredi 29 janvier autoriser à la commercialisation le vaccin développé par les laboratoires AstraZeneca, en partenariat avec l'université d'Oxford, voilà que la Haute autorité de Santé le valide à son tour, permettant ainsi sa mise sur le marché en France. En revanche, un bémol : celui-ci n'est pas recommandé par la HAS pour les personnes de plus de 65 ans.

Un vaccin qui devrait arriver en France très prochainement, dès la fin de la semaine ou au début de la semaine du 8 février pour être plus précis, en croire les déclarations de Clément Beaune, le secrétaire d’État aux Affaires européennes. "On va accélérer les livraisons. Dès la fin de la semaine ou début de semaine prochaine au plus tard, nous aurons des doses de vaccins AstraZeneca qui commenceront à arriver en France. On va commencer à vacciner comme prévu à la fin de la semaine avec les doses d’AstraZeneca", a-t-il ainsi expliqué à nos confrères de France Inter, ce lundi 1er février. 

Une autorisation qui a mis son temps pour venir... Et pour cause, le groupe pharmaceutique n'a déposé sa demande de mise sur le marché en urgence, pour une commercialisation la plus rapide possible dans l'Union européenne, que le 12 janvier dernier, soit bien plus tard que d'autres pays comme le Royaume-Uni.

En revanche, pour l'Agence européenne du médicament, son utilisation n'est recommandée que pour les personnes de plus de 18 ans : "L’AEM a recommandé l’octroi d’une autorisation de mise sur le marché conditionnelle pour le vaccin contre le Covid-19 AstraZeneca (...) chez les personnes à partir de 18 ans", explique ainsi le régulateur dans un communiqué.

Pourtant, le 29 décembre 2020, l'EMA expliquait, à travers son directeur exécutif adjoint, Noël Wathion, que le produit du groupe suédo-britannique ne serait probablement pas autorisé à la commercialisation au sein de l'Union européenne au mois de janvier 2021, contrairement aux prévisions annoncées.

"Ils n’ont même pas encore déposé de demande", s'étonnait-il dans une interview chez nos confrères belges du Het Nieuwsblad. Autre point qui devrait reporter l'arrivée de ce vaccin aux calendes grecques, le peu d'informations déjà communiquées sur ce produit aux autorités sanitaires européennes : "Même pas assez pour justifier une licence de commercialisation sous condition", ajoute Noël Wathion. Et de poursuivre : "Il nous faut des données additionnelles sur la qualité du vaccin. Et ensuite, la compagnie devra déposer une demande formelle".

Autant de conditions qui ne permettaient pas une validation de l'Agence européenne du médicament pour janvier 2021. Quoiqu'il en soit, cette validation est une aubaine pour les pays vaccinant à tour de bras, et devrait faciliter la vie des soignants quant à une vaccination de masse. Et pour cause, se conservant entre 2 et 8 degrés, son transport et sa conservation sont beaucoup plus faciles et sa diffusion devrait permettre d'accélérer d'un coup les campagnes de vaccination. Encore faut-il que le nombre de doses prévues soit livré en temps et en heure.

Pour rappel, les vaccins de Pfizer/BioNTech et de Moderna Therapeutics sont également autorisés à ce jour par l'Union européenne, après que les données aient été analysées par l'EMA, puis par la Commission européenne

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche