Coronavirus : une attestation sur l'honneur suffit pour remettre son enfant à l'école

Par Cécile D. · Publié le 16 septembre 2020 à 09h54 · Mis à jour le 16 septembre 2020 à 09h54
Le Ministère de la Santé assure qu'une simple attestation sur l'honneur suffit désormais pour assurer le retour à l'école des enfants atteints d'un simple rhume ou déclarés cas contact. Une décision qui devrait permettre de désengorger les cabinets médicaux.

Depuis la rentrée, les médecins sont débordés par les demandes de certificat médical de non contre-indication de la part de parents d'élèves. En effet, les enfants ont repris l'école, mais ils s'en font exclure au moindre rhume, au moindre contact avec une personne atteinte du Coronavirus, pour couper court à tout risque de contamination massive et de création de nouveau cluster.

Cependant, ces parents ne peuvent nécessairement rester à la maison s'occuper de leurs enfants malades - ou non. Pour assurer leur retour rapide à l'école, nombreux sont ceux qui se sont tournés vers les médecins, afin de récupérer le précieux sésame : le certificat médical de non contre-indication. Impossible, pour les professionnels de santé, de gérer une demande aussi forte, qui risque en plus d'empêcher des patients plus gravement malades d'accéder aux soins dont ils ont légitimement besoin.

Face à cette situation, l'Ordre des médecins a publié un communiqué rappelant qu'il n'est pas nécessaire de présenter un certificat médical de non contre-indication pour emmener son enfant à l'école. Un message confirmé et réaffirmé ce mercredi 16 septembre par le Ministère de la Santé : après avis médical, « une simple attestation sur l'honneur de la famille suffira » pour pouvoir remettre son enfant à l'école.

De son côté, le Ministère de l'Education nationale a re-précisé le protocole à mettre en application en cas de suspicion ou de confirmation de cas de Coronavirus : « le protocole sanitaire des écoles et établissements scolaires [...] prévoit que le retour à l'école de l'enfant est possible en cas de 'test négatif ou de respect des délais prescrits par les autorités sanitaires », rappelle le texte

Si votre enfant présente des symptômes évocateurs du nouveau coronavirus, le retour à l'école peut se faire « après avis médical ou à défaut après 14 jours », selon le protocole en place. L'Ordre des médecins insiste ici encore : le certificat médical n'est absolument pas une obligation, l'avis médical se fait à l'oral, et ne nécessite donc pas une mise à l'écrit sur un certificat. 

Pour rappel, plus de 80 établissements scolaires et 2 100 classes ont fermé depuis la rentrée à cause de la Covid-19.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche