Deconfinement : rassemblements sur le Canal Saint-Martin, une amende contre la consommation d'alcool

Par Elodie D. · Photos par My B. · Publié le 11 mai 2020 à 23h29 · Mis à jour le 12 mai 2020 à 15h32
En ce premier jour de deconfinement, le Canal Saint-Martin a dû être évacué par la Police, aux alentours de 20h, alors que des dizaines de parisiens s’y étaient regroupés. Suite à ces rassemblements, le préfet de police annonce l'interdiction de la consommation d'alcool sur ces lieux ainsi que sur les voies sur berges du côté des quais de Seine au risque d'une amende de 38€.

Le ministre de la Santé l'avait rappelé ce lundi midi, au premier jour de la levée du confinement : "On va devoir vivre avec le virus pendant quelque temps et la reprise du confinement ce n'est pas la reprise de la vie comme avant".

Ce message n'a clairement pas été entendu de certains parisiens qui ont voulu s'accorder un bol d'air frais sur les bords du Canal Saint-Martin. S'ils sortaient seuls ou en petit groupe, reste qu'à être nombreux à avoir la même idée, il s'est produit un effet de masse aux abords du canal du nord de la capitale. Assez pour qu'une brigade de police ait dû intervenir munie de hauts-parleurs, donnant l'ordre de "circuler".

Suite à cela, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a demandé au préfet d’interdire la consommation d’alcool le long du canal Saint-Martin et des voies sur berges. Le préfet de police valide l’arrêté le soir-même et dès le lendemain la consommation d'alcool sur le canal Saint-Martin ainsi que sur les voies sur berges est interdite. Les infractions seront alors sanctionnées par une amende de 38€

Cet appel au respect de la loi - qui interdit le rassemblement de plus de 10 personnes - fut filmé par BFMTV. Sur leur vidéo, on voit clairement des parisiens bières à la main, faisant fi de la situation.

 

Cet effet de masse fut, rappelons-le, l'un des premiers signaux amenant le Préfet de Police à interdire l'accès aux berges de Seine ainsi qu'aux parcs et aux forêts. Actuellement, le R0, cet indicateur de transmission de la maladie, est de 0,6 : cela signifie qu'un malade du covid-19 contamine en moyenne moins d'une personne. Ce nombre pourrait repartir à la hausse si les français se réunissent dans les espaces publics, entrainant peut-être une deuxième vague de confinement.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche