Coronavirus : les règles de distanciation physique bientôt assouplies dans les transports ?

Par Laurent P. · Publié le 29 mai 2020 à 20h13 · Mis à jour le 1 juin 2020 à 17h58
Elisabeth Borne, la ministre de la Transition écologique, a annoncé que les règles sur la distanciation physique dans les transports devraient être assouplies dès le 2 juin pour permettre "une affluence plus importante aux heures de pointe". Autre objectif : augmenter le nombre de places dans les TGV pour permettre aux Français de partir en vacances cet été.

Bonne nouvelle pour les usagers des transports ! En raison de la "situation sanitaire encourageante" due à la disparition, petit à petit, du coronavirus, la ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne a annoncé que les règles de distanciation physique dans les transports vont être assouplies dès le 2 juin pour permettre "une affluence plus importante aux heures de pointe". 

Une fréquentation bien amoindrie due, entre autres, à la distanciation physique, et à laquelle il faut remédier pour permettre à tout un chacun de se déplacer. "On est parti sur une approche très exigeante (...) Aujourd'hui, on peut constater (...) que la situation sanitaire est encourageante, et d'autre part que le port du masque est massivement respecté" a ainsi expliqué la ministre lors d'une conférence de presse diffusée sur Twitter. Un bon point qui tend donc à revenir un petit peu plus à la normale dans les transports.

Elle poursuit en donnant quelques explications : "ça va nous permettre (d'autoriser) une affluence plus importante aux heures de pointe, pour arrêter ce qu'on constate aujourd'hui : des files d'attente de plusieurs centaines de mètres à l'entrée de certaines gares et stations". Et de conclure : "On voit bien que l'équilibre doit bouger et c'est ce qu'on va faire dans les textes qui seront publiés d'ici le 2 juin".

Des contraintes de distanciation entravant également quelque peu la SNCF qui ne remplit qu'à moitié ses trains, c'est pourquoi cet assouplissement des règles concernera également les TGV et autres trains "tant que c'est possible", comme l'explique Élisabeth Borne. La ministre ajoute : "c'est important de garder cette distanciation, mais il faut aussi permettre aux gens de partir en vacances par exemple en TGV". 

Du côté de la SNCF, on préfère être prudent. L'entreprise a ainsi indiqué "attendre les précisions (...) dans les décrets que publiera le gouvernement d'ici ce week-end". Une décision qui devrait quoi qu'il en soit permettre aux usagers et futurs vacanciers de se projeter et, peut-être, réserver son billet de train.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche