Plan de déconfinement : les annonces du gouvernement pour les transports

Par Caroline J. · Publié le 7 mai 2020 à 17h52 · Mis à jour le 7 mai 2020 à 18h37
Port du masque obligatoire dans les transports publics à partir de 11 ans, heures de pointe réservées aux personnes qui travaillent ou encore 75% de l'offre RATP disponible à partir du 11 mai... Découvrez les annonces du gouvernement dévoilées, le 7 mai, dans le cadre de son plan de déconfinement.

Parce que les transports sont un dispositif clé dans la reprise économique, le gouvernement d'Edouard Philippe a fait plusieurs annonces concernant les transports. Et c'est la ministre de la Transition écologique qui a pris la parole le 7 mai pour confirmer l'obligation de porter un masque dans les transports publics à compter du 11 mai. La ministre Elisabeth Borne a par ailleurs précisé que le port du masque sera obligatoire à partir de 11 ans. En cas de non-respect, les voyageurs s'exposent à une amende de 135 euros.

Autre annonce ? Une "attestation employeur" dans les transports en commun d'île-de-France, classée "rouge". Obligatoire dès le 11 mai, cette attestation devra être signée par les entreprises franciliennes pour leur salariés qui ne peuvent pas télétravailler et qui sont contraints d'utiliser les transports publics afin de se rendre sur le lieu travail. Objectif ? Lisser les heures de pointe des franciliens dans les transports en précisant les horaires auxquels ils sont autorisés à se déplacer. "L'accès aux transports en commun aux heures de pointe sera réservé à ceux qui disposent d'une attestation employeur ou peuvent justifier leur déplacement par un motif impérieux, que ce soit un motif de santé, convocation de justice ou pour accompagner des enfants. Une tolérance sera prévue pour les premiers jours" a indiqué la ministre.

Elisabeth Borne a aussi expliqué que l'offre du trafic reprendra progressivement. "L'objectif est d'augmenter l'offre et de maîtriser la demande. C'est tout le sens des consultations menées ces dernières semaines. L'offre sera augmentée à un minimum de 50% des capacités habituelles", a-t-elle confié avant d'ajouter "En Île-de-France, l'offre s'élèvera à plus de 75% dès lundi".

Fin avril, le Premier ministre Edouard Philippe avait expliqué que les opérateurs devront s'organiser pour permettre, même dans le métro, le respect des gestes barrières. « Par exemple, la capacité du métro parisien sera réduite à moins de 30% du nominal. Il faudra aussi condamner un siège sur deux, favoriser par des marquages au sol la bonne répartition sur les quais. En bref, se préparer à limiter les flux en cas d'affluence. » avait-il insisté. Depuis, la SNCF a dévoilé son plan de déconfinement. La RATP a pour sa part diffusé son "pacte voyageurs". 

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche