Déconfinement à la SNCF : 50% des TER et 60% des Transiliens dès le 11 mai

Par Caroline J., Manon C. · Publié le 10 mai 2020 à 12h16 · Mis à jour le 11 mai 2020 à 09h56
La SNCF se prépare à un déconfinement difficile dès le 11 mai 2020. Jean-Baptiste Djebbari, Secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports, et Christophe Fanichet, le PDG de SNCF Voyageurs, ont présenté le plan de la compagnie ferroviaire pour accompagner le déconfinement. Port du masque obligatoire, système de filtrage ou encore indication de l’affluence prévue dans les trains... tout est fait pour que les passagers voyagent dans les meilleures conditions sanitaires possibles. Notez aussi que la SNCF annonce la circulation à 50% de ses TER et 60% de ses Transiliens dès le lundi 11 mai.

Comment faire circuler les voyageurs tout en respectant la fameuse distanciation physique ? C’est le casse-tête auquel tente de faire face la SNCF alors que la première phase du déconfinement débutera le 11 mai. Outre le port du masque obligatoire, d’autres dispositifs ont été imaginés par la compagnie ferroviaire. 

Le 8 mai, Jean-Baptiste Djebbari confirmait un trafic limité pour les trajets en train longue distance : "Nous maintenons par ailleurs les restrictions sur les trains longue distance, les TGV, les intercités, tant en nombre de trains qu'en capacité maximale de personnes pouvant emprunter ces trains de manière à limiter, pendant la période qui s'ouvre du 11 mai au 2 juin, la circulation du virus. Je rappelle que les déplacements de plus de 100km hors de votre département de résidence ne sont possibles que pour des motifs impérieux, notamment liés aux déplacements professionnels ou encore familiaux et qu'ils nécessitent la présentation d'un justificatif en cas de contrôle."

En revanche, dès le 11 mai, 60% des Transiliens circuleront en moyenne entre 6h et 22h et 55% des TER rouleront en moyenne. On rappelle qu'une attestation employeur sera obligatoire pour emprunter les transports d'île-de-France aux heures de pointe. 

Port du masque obligatoire et désinfection 

Comme l’avait annoncé le Premier ministre, le port du masque sera obligatoire dans les transports publics dès le 11 mai. A compter de cette date, les voyageurs devront donc obligatoirement porter un masque de protection à bord des trains SNCF, sous peine d’une amende. "Le prix n'est pas encore connu, c'est au pouvoir public de le définir", a indiqué Christophe Fanichet, le président-directeur général de SNCF Voyageurs, à nos confrères du Parisien. Attention, veillez bien à avoir votre propre masque car la compagnie ferroviaire ne prévoit pas d’en fournir aux voyageurs.

Alors comment faire si vous arrivez en gare sans masque ? La SNCF annonce la mise en place de distributeurs ainsi que la vente de masques dans les commerces en gare. D'ailleurs, Marlène Dolveck, directrice générale de SNCF Gares et connexions, a indiqué  que la compagnie ferroviaire allait favoriser la réouverture des 1500 commerces situés dans les gares. 

Côté désinfection, des distributeurs automatiques de gel hydroalcoolique seront installés dans 165 gares de l’Hexagone, et tous les trains seront nettoyés au moins une fois par jour.

Limiter les flux de voyageurs en gare et dans les trains

Autre dispositif avancé par la SNCF ? Un système de filtrage à l’entrée des gares afin de limiter les flux de voyageurs, comme déjà évoqué par la Présidente de la Région île-de-France Valérie Pécresse. "Le filtrage aura lieu à l'entrée des gares. Aussi, comme lorsque vous faites vos courses depuis le confinement, il est probable que vous n'entriez pas directement", a confié Christophe Fanichet.

Là encore, dans un souci de réduire le nombre de voyageurs, le président-directeur général de SNCF Voyageurs annonce la création d'un PC pour gérer l'affluence en temps réel dans les trains. "Sur certaines de nos gares nous aurons des observateurs sur les quais pour évaluer la situation et prévenir par téléphone la gare suivante si le train est vide ou plein et réguler ainsi le nombre de personnes dans les trains" a-t-il indiqué.

Et pour les voyageurs qui souhaiteraient anticiper leur trajet en fonction de l'affluence prévue, la SNCF travaille en ce moment sur un système qui pourrait être proposé sous la forme de codes couleurs ou d’émoticônes. "Nous publierons sur l'application SNCF les horaires de tous les trains qui circuleront pendant les trois prochaines semaines. Aussi bien ceux des TER et des Transiliens que ceux des TGV et des Intercités", a indiqué Christophe Fanichet avant d’ajouter que "cette information permettra aux voyageurs, principalement dans les trains du quotidien, de prendre un train plus tôt ou plus tard en fonction de l'affluence attendue".

Pour limiter le nombre de voyageurs dans les trains et permettre une distanciation physique, le PDG de SNCF Voyageurs explique aussi que les réservations des trains TGV et Intercités seront "bloquées dès que le taux d'occupation de 50% est atteint".

Enfin, Christophe Fanichet affirme qu’il n’y aura pas d’augmentation du prix du billet SNCF. "Nous veillerons à maintenir des prix raisonnables, pratiqués pendant le confinement. Il n'est pas question de les augmenter pour se rattraper" a-t-il confié.

On rappelle que la SNCF a pour objectif de faire circuler, à compter du 11 mai, "50% à 60% des trains du quotidien puis de montrer très vite à trois trains sur quatre pour un taux d'occupation qui devrait être de 25% à 50%". 

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche