Coronavirus : Les cérémonies religieuses de nouveau autorisées

Par Manon C., Elodie D., Charlene S. · Publié le 23 mai 2020 à 10h38 · Mis à jour le 25 mai 2020 à 09h11
Un décret publié au Journal Officiel dans la nuit du 22 au 23 mai autorise la reprise des cérémonies religieuses dès à présent, mais selon des règles strictes.

"La pire des choses serait de rouvrir trop vite, trop fort et d'être ensuite amené à refermer" déclarait le président Emmanuel Macron il y a quelques semaines. Face à la pandémie de coronavirus, le gouvernement se veut très prudent afin d'éviter une seconde vague de contamination en France. Ainsi, Emmanuel Macron expliquait dans un premier temps ne pas souhaiter la réouverture des lieux de culte ni des grands rassemblements avant la fin de l'été. 

Le 7 mai 2020, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner ajoutait : "Nous allons travailler avec l'ensemble des responsables cultuels aux conditions d'une reprise des cérémonies religieuses d'ici la fin du mois". Mais le 18 mai, le Conseil d'Etat, la plus haute juridiction administrative de France, a ordonné à l'Etat de lever son interdiction sous huit jours.

Alerté par des associations, le Conseil d'Etat a, en effet, estimé dans une ordonnance que cette interdiction portait "une atteinte grave et manifestement illégale" à la liberté de culte. Pour le juge des référés, "des mesures d'encadrement moins strictes" peuvent être prises, à l'image de "la tolérance des rassemblements de moins de 10 personnes dans d'autres lieux ouverts au public".

C'est désormais chose faite. Un décret publié au Journal Officiel dans la nuit du 22 au 23 mai autorise la reprise des cérémonies religieuses dès à présent, mais en suivant des règles strictes prises par Christophe Castaner et les responsables des cultes, au cours d'une réunion. 

"Si l'objectif d'une reprise généralisée des cérémonies religieuses reste le 3 juin, il sera ainsi possible de célébrer à nouveau, progressivement, des offices" à compter de la parution du décret, explique le ministère de l'Intérieur. 

Parmi les règles à appliquer : respecter les gestes barrière et la distanciation physique d'au moins un mètre, porter un masque, se désinfecter les mains, et réguler les entrées dans les lieux de culte afin de ne pas dépasser une jauge maximale. 

Les mesures s'appliquent à "toute personne de 11 ans et plus qui accède ou demeure dans ces établissements", selon le décret. En cas de non respect de ces règles, "les préfets de département pourront interdire l'ouverture ou ordonner la fermeture d'un lieu de culte." 

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche