Christo, le célèbre artiste-plasticien, est décédé à l'âge de 84 ans

Par Caroline J. · Publié le 1 juin 2020 à 08h58 · Mis à jour le 1 juin 2020 à 14h33
Christo, l’artiste-plasticien mondialement connu, est décédé le 31 mai 2020 à New-York à l’âge de 84 ans. Il laisse derrière lui de nombreuses réalisations monumentales. À l’automne 2021, il aurait dû présenter une nouvelle œuvre empaquetée autour de l’Arc de Triomphe à Paris.

Considéré comme l’inventeur d’un genre artistique nouveau, « l’entoilage de l’espace », Christo s’est éteint à l'âge de 84 ans, le dimanche 31 mai 2020 à New-York, où il s’était installé depuis de nombreuses années.

Christo, de son vrai nom Christo Vladimiroff Javacheff, et sa femme Jeanne-Claude (Jeanne-Claude Denat de Guillebon, décédée en 2009) formaient un couple d’artistes contemporains mondialement connus. Ensemble, ils ont "empaqueté" des monuments aux quatre coins de la planète et, ce, depuis les années 60.

On pense bien évidemment au Wrapped Coast de Sydney en 1968-69, au Valley Curtain du Colorado en 1970-72, aux Surrounded Islands de Biscayne Bay à Miami en 1980-83, à The Gates de Central Park en 2005, The London Mastaba, à Hyde Park, outre manche en 2016-2018, sans oublier au Pont-Neuf de Paris en 1985 ainsi qu'au Reichstag de Berlin en 1995.

Avec de telles œuvres monumentales, les chiffrent donnent forcément le tournis. Ainsi, 26 millions de dollars ont été nécessaires pour planter des parapluies géants en Californie et au Japon. 650,000 m² de tissu ont été utilisés pour emballer des îlots en Floride. Enfin, 5 millions de spectateurs se sont déplacés pour admirer le parlement allemand empaqueté… Des œuvres monumentales que personne n’oubliera et qui firent à chaque fois sensation dans le monde de l’art contemporain.

Insatiable, Christo avait prévu de faire à nouveau parler de lui prochainement. L’artiste d’origine bulgare comptait en effet revenir à Paris avec un nouveau monument emballé. Christo aurait dû dévoiler, du 18 septembre au 3 octobre 2021, L'Arc de Triomphe empaqueté (projet pour Paris, Place de l'Etoile-Charles de Gaulle). L’événement aurait d’ailleurs dû se tenir dès le mois de septembre 2020 lors des Journées du Patrimoine et de la Nuit Blanche. Mais voilà, en raison de la crise sanitaire, l’installation, qui compte faire disparaître l’Arc de Triomphe sous 25 000 m² de tissu recyclable en polypropylène argent bleuté et 7 000 mètres de corde rouge, a finalement été reportée au mois de septembre 2021.

Dans un message posté sur Facebook par son entourage, ce projet resterait « sur les rails » pour la période du 18 septembre au 3 octobre 2021. 

En parallèle, le Centre Pompidou devait accueillir au mois de mars dernier l'exposition « Christo et Jeanne-Claude. Paris !». Également reportée en raison de la crise du Covid-19, elle ouvrira finalement ses portes au public dès le 1er juillet 2020

Depuis l’annonce de son décès, les hommages pleuvent. Serge Lasvignes, le président du Centre Pompidou, a ainsi confié à nos confrères de Ouest-France, « Christo était un grand artiste, capable de donner à notre quotidien une profondeur nouvelle. Un Enchanteur. C’était aussi une magnifique personne alliant audace, détermination et une profonde humanité ».

De son côté, le ministre de la Culture Franck Riester a tweeté « Spectaculaire, l’art de Christo et de Jeanne-Claude a marqué notre mémoire collective. Capables de révéler en cachant les monuments, leurs créations ont accompagné l’histoire de notre temps ».

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche