Coronavirus : l'extension des terrasses à Paris est prolongée jusqu'au 30 juin 2021

Par Caroline J. · Photos par My B. · Publié le 27 août 2020 à 18h42 · Mis à jour le 28 août 2020 à 09h54
C’était une volonté de la Ville de Paris : rendre piétons certains quartiers et certaines rues de Paris afin d’aider les propriétaires de restaurants, cafés et bars à élargir leurs terrasses. En raison de la circulation active du virus à Paris, désormais classée en "zone rouge", ce dispositif permettant l'extension des terrasses est prolongé au moins jusqu'au 30 juin 2021.

Le 2 juin dernier, la France entamait la phase 2 de son plan de déconfinement avec plusieurs grands changements. En zone verte, les restaurants, cafés et bars étaient alors autorisés à rouvrir. Jusque là, à Paris et dans le reste de l’Île-de-France qui faisait partie de la zone orangeseules les terrasses de ces établissements pouvaient à nouveau accueillir des clients. Alors, pour les aider, la Ville de Paris leur a offert des emplacements sur les trottoirs et dans certaines rues jusqu'au 30 septembre 2020. 

Mais, en raison de la circulation encore active du Covid-19 à Paris, ce dispositif est prolongé au moins jusqu'au 30 juin 2021, d'après les infos de RTL. Objectif ? Soutenir la reprise économique de ces établissements, mais aussi permettre de respecter la fameuse distanciation physique. 

La maire de Paris Anne Hidalgo voulait également fermer de façon temporaire, entre 18h et 22h, une vingtaine de rues pour les réserver aux terrasses de cafés, bars et restaurants. Le 10 juin dernier, quatre premières rues de la capitale ont ainsi été fermées à la circulation. Sont donc désormais piétonnes en soirée, réservées à l'extension des terrasses des restaurateurs, cafés et bars, les rues Biot (17e arrondissement), Fontaines-du-Temple (3e), Montmorency (3e) et Quincampoix (4e). Les deux premières rues sont d'ailleurs entièrement fermées à la circulation. Les deux autres le sont partiellement.

On rappelle que Paris et 20 autres départements français sont classés en "zone de circulation active du virus". Afin de freiner la propagation du Covid-19 sur ces territoires, le préfet pourrait être amené "si la situation épidémique l'exige à prendre de nouvelles mesures comme des modulations d'ouverture de certains lieux par exemple". C'est ce qu'avait indiqué le ministre Olivier Véran, le 12 août sur France 2. Depuis, dans les Bouches-du-Rhône, les bars, restaurants et commerces d'alimentation générale sont contraints de fermer leurs portes tous les jours, de 23h à 6h. Alors, une telle mesure pourrait-elle également être mise en place à Paris ? Le 26 août, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, « n'exclut pas » dans la capitale une fermeture des restaurants et bars en soirée si nécessaire. 

Informations pratiques

Lieu

Paris
75 Paris

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche