Ecoles à Paris : Tous les enfants ne pourront pas être accueillis

Par Manon C. · Publié le 3 juin 2020 à 10h27 · Mis à jour le 3 juin 2020 à 10h29
D'après Patrick Bloche, l'adjoint au maire de Paris chargé de l’Education, tous les écoliers parisiens ne pourront pas être accueillis d'ici à la fin de l'année scolaire.

Dans une interview donnée au journal Le Monde, Patrick Bloche, l'adjoint au maire de Paris chargé de l’Education, revient sur la politique menée par la ville concernant la réouverture des écoles, et la défend face aux critiques qui émanent du gouvernement. 

Dans les chiffres, Patrick Bloche rappelle qu'à Paris, "sur 652 écoles publiques, 601 ont rouvert le 14 mai, elles seront 634 le 2 juin, 638 le 8 selon nos projections. A la veille du week-end de Pentecôte, 19 % des 130 000 petits Parisiens avaient repris le chemin de l’école, entre 12 % et 21 % selon les arrondissements. C’est certes légèrement en dessous de la moyenne nationale de 22 % avancée par le ministère de l’éducation." 

Répondant au ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, qui jugeait le retour en classe à Paris "laborieux", l'adjoint au maire en charge de l'Education a tenu à rappeler que la Mairie de Paris consacre "350 000€ de dépenses supplémentaires par semaine pour le nettoyage des écoles, plus de 6 000 agents sont à l’œuvre, nous sommes en train de recruter 300 agents d’entretien de plus en CDD, nous faisons aussi appel à des prestataires extérieurs… Si une quinzaine d’écoles ne rouvrent pas, il ne nous semble pas que ce soit de notre fait." 

Pourtant, comme le rappelle Le Monde, le seuil d'accueil des écoles parisiennes est parmi l'un des plus bas de France, bien plus bas que les "15 élèves par classe" en classe élémentaire et "10 élèves par classe" en maternelle fixés par le protocole sanitaire.

A cela, Patrick Bloche répond que "Paris peut rouvrir quasiment 100 % des écoles, mais ne pourra pas accueillir 100 % des écoliers, surtout dans des locaux souvent plus exigus qu’ailleurs. Dans les classes, en moyenne, sont regroupés 9 enfants. Sans doute qu’il est possible, ici ou là, d’en rajouter 2 ou 3, mais on fera difficilement mieux. La marge de manœuvre peut être trouvée dans les roulements hebdomadaires : l’académie a divisé la semaine en deux temps, avec une première période de deux jours et demi (du lundi matin au mercredi midi), une deuxième de deux jours (jeudi et vendredi). Les groupes d’enfants, par demi-classe, vont pouvoir alterner. Cela ne répondra pas au besoin d’accueil à plein temps, mais ce sera un soulagement pour les parents qui, jusqu’à présent, devaient garder leurs enfants chez eux." 

Et de conclure que les petits Parisiens devraient pouvoir être pris en charge au moins deux jours par semaine, d'ici à la fin de l'année scolaire en cours : "Nous sommes disponibles pour travailler avec l’éducation nationale sur un dispositif qui permettrait cette prise en charge en mobilisant nos personnels et en faisant preuve d’inventivité."

Informations pratiques

Lieu

Paris
75 Paris

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche