Le plus vieux site Maya découvert au Mexique ?

Par Laurent P. · Publié le 4 juin 2020 à 19h17 · Mis à jour le 4 juin 2020 à 19h24
Des archéologues de l'université de l'Arizona ont mis à jour ce qui semble être le plus vieux site maya jamais construit par l'homme, au Mexique, grâce à une technique "révolutionnaire" utilisant la télédétection laser. Des travaux qui ont récemment été publiés dans la revue Nature, le 3 juin 2020.

C'est une découverte majeure pour tous les amateurs d'histoire et d'archéologie... Des chercheurs de l'université de l'Arizona ont mis à jour le plus vieux site archéologique attribué aux Mayas jamais découvert par l'homme, au Mexique, grâce à la technique de la télédétection laser, comme le rapporte la revue de réputation Nature le 3 juin 2020. Un site historique situé à la frontière guatémaltèque, révélant une structure colossale de 400m de large pour 1400m de long et qui aurait été construit entre 1000 et 800 av. J.-C..

Cette découverte, nombre d'archéologues et d'Indiana Jones 2.0 auraient rêvé la faire, mais c'est l'équipe conduite par Takeshi Inomata, archéologue et professeur d'anthropologie à l'université de l'Arizona, qui y est parvenu grâce à la télédétection laser, une technique balayant du revers les fouilles au sol, et permettant de créer des cartes 3D du sol juste en les survolant à bord d'un avion.

Au total, une vingtaine de sites auraient été découverts par l'équipe de scientifique grâce à cette technique, après avoir survolé une zone de plus de 800 km2. Parmi ces structures révélées au grand jour, un site destiné aux cérémonies baptisé Aguada Fenix, comme nous le rapportent nos confrères du Monde. Concernant Aguada Fenix, après analyse des données, les chercheurs ont estimé "qu'entre 3,2 et 4,3 millions de mètres cubes de terre ont été utilisés pour construire cette plateforme, nécessitant le travail de milliers de personnes", comme nous le rapporte Courrier international.

"Tout le complexe d’Aguada Fénix semble obéir à une conception égalitariste" explique ainsi New Scientist, indiquant que la structure ne ressemble pas aux habituelles pyramides mayas, et que le site est étonnamment "horizontal". S'agit-il réellement d'un site maya ? Une autre civilisation s'est-elle implantée à cet endroit ? "Il y a toujours eu un débat afin de savoir si la civilisation olmèque avait mené au développement de la civilisation maya, ou si les Mayas s'étaient développés indépendamment" explique Takeshi Inomata à nos confrères de Futura Science. Il poursuit : "Notre étude se concentre donc sur une zone clé entre les deux".

Une découverte qui fait tout de même avancer la science, et une technique qui pourrait permettre de découvrir d'antiques cités disparues, voire légendaires, à la condition qu'elles aient bien évidemment existé.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche