Écoles : la distanciation physique abolie en maternelle, préconisée en élémentaire

Par Julie M. · Publié le 18 juin 2020 à 10h55 · Mis à jour le 18 juin 2020 à 10h56
Alors que le Président de la République a annoncé que tous les élèves devaient retourner à l'école dès le lundi 22 juin 2020, pour les deux dernières semaines de cours de l'année scolaire, les règles de distanciation physique, mises en place depuis la réouverture des écoles le 11 mai dernier, se voient totalement remaniées. En maternelle, en primaire ou au collège, on fait le point sur ce qu'impose le nouveau protocole sanitaire en matière de distanciation.

Emmanuel Macron s'est adressé aux Français le dimanche 14 juin 2020. Parmi les annonces, on note le fait que l'ensemble de la France métropolitaine se trouve désormais en zone verte, et ce une semaine avant la date escomptée. En conséquence, tous les enfants sont invités à reprendre le chemin de l'école, de manière obligatoire, dès le lundi 22 juin 2020.

Pour permettre ce retour massif des enfants en classe, et au vu de la bonne évolution des indicateurs permettant de jauger la propagation de l'épidémie en France, le protocole sanitaire a été allégé à la demande du ministre de l'Éducation nationale et Jeunesse.

Parmi ces mesures d'assouplissement, l'une des plus restrictive et compliqué à mettre en place, notamment en école maternelle, était la distanciation sociale d'au moins 1 mètre entre chaque enfant, que ce soit avec ses voisins situés à gauche et à droite, mais également avec ceux de devant ou de derrière. Chaque enfant se voyait donc attribuer, à tout moment de la journée, une bulle de 4m2 pour lui tout seul. Difficile, dans ses conditions, de regrouper tous les élèves d'une même classe dans la salle de cours.

Le nouveau protocole sanitaire prévoit l'abolition totale de cette distanciation, pour les élèves d'un même groupe, en école maternelle. Dès lundi, les enfants d'une même classe de petite, moyenne ou grande section vont donc de nouveau pouvoir se déplacer et jouer ensemble que ce soit dans la salle de classe ou en extérieur. Chaque groupe doit cependant maintenir une distanciation d'au moins un mètre avec les autres groupes.

Concernant les écoles élémentaires, cela est plus compliqué. Dans un premier temps, la version provisoire prévoyait de conserver, obligatoirement une distanciation d'un mètre latéral, c'est-à-dire avec les voisins de droite et de gauche, mais plus forcément avec ceux de devant ou de derrière. Le protocole précisait qu'en cas de manque d'espace dans la classe, les enseignants pouvaient choisir d'exercer dans des salles plus grandes sur l'établissement scolaire tels que les bibliothèques, salles informatiques ou autres préaux réquisitionnés pour l'occasion.

Finalement, la version définitive est beaucoup plus souple et précise que "Dans les écoles élémentaires et les collèges, le principe est la distanciation physique d’au moins un mètre lorsqu’elle est matériellement possible" avant d'ajouter que "si la configuration des salles de classe (surface, mobilier, etc.) ne permet absolument pas de respecter la distanciation physique d’au moins un mètre, alors l’espace est organisé de manière à maintenir la plus grande distance possible entre les élèves".

Il s'agit donc plus d'une recommandation que d'une obligation stricte de maintenir cette distance "de sécurité" entre les enfants. Le nouveau protocole précise toutefois que cette distanciation "ne s’applique pas dans les espaces extérieurs entre élèves d’une même classe ou d’un même groupe, y compris pour les activités sportives. L’organisation de la classe à l’air libre est donc une possibilité encouragée".

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche