YouTube supprime la chaîne de Dieudonné pour "enfreintes répétées au règlement"

Par Alexandre G. · Publié le 30 juin 2020 à 16h41 · Mis à jour le 30 juin 2020 à 16h41
La plate-forme américaine de vidéos Youtube a pris la décision, ce mardi 30 juin, de clôturer la chaîne de l'humoriste polémiste Dieudonné. Si les fans de l'artiste crient à la censure, Youtube explique que cette réaction vient "suite à des enfreintes répétées au règlement de la communauté".

YouTube et Dieudonné, c'est terminé. Ce lundi 29 juin, la plate-forme américaine de vidéos YouTube a pris la décision de supprimer la chaîne de l'humoriste français Dieudonné, et de clôturer le compte qui y est associé. C'est "suite à des enfreintes répétées à notre règlement de la communauté YouTube" que la filiale d'Alphabet (Google) s'est résolue à agir. 

Concrètement, la chaîne intitulée "iamdieudo4" a vu ses quelque 550 vidéos devenir inaccessibles, du jour au lendemain. Dernier levier de communication vraiment efficace de Dieudonné, sa chaîne comptait 450 000 abonnés et était régulièrement alimentée par l'humoriste controversé. Dans le même temps, d'autres chaînes comme celle du néonazi Richard Spencer, ex-leader du Ku Klux Klan David Duke, ont également été supprimées. La direction de YouTube précise au Monde avoir "renforcé ses règlements sur les discours haineux en juin de l'année dernière", dont la conséquence directe est la fermeture de plusieurs chaînes proférant un suprémacisme blanc. 

Forcément, pour expliquer sa démarche, la plate-forme américaine indique que 25 000 autres chaînes du même type ont été supprimées en même temps que celle de Dieudonné, et qu'il ne s'agit en aucun cas d'une exception. Ce qui n'empêche pas les fans de l'artiste de crier à la censure, et d'agiter la toile à la recherche d'explications. Sans manquer d'évoquer un complot à l'origine d'une telle manoeuvre, et d'invoque le "deux poids deux mesures", cher à l'auteur.  

 À chaque publication d'une nouvelle vidéo, qu'il avait l'habitude de répéter quotidiennement, l'humoriste "pouvait facilement dépasser les 150 000 vues en vingt-quatre heures" précise Numerama. Le site d'information précise que "de nombreuses accusations antisémites" avaient été repérées sur plusieurs de ces vidéos, et que "la grande majorité, à la fois des commentaires et des vidéos de Dieudonné, parvenait à surfer sur la "limite" des règles de Youtube". La même chaîne avait déjà connu une suppression en 2014, avant que le polémiste ne fasse son grand retour sur une autre chaîne, celle-là même baptisée "iamdieudo4".

Du côté des associations antiracistes et qui luttent contre l'antisémitisme, l'heure est aux célébrations. L'Union des étudiants juifs de France applaudit la démarche de YouTube, et appelle à continuer le boycott "du pseudo humoriste". 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche