Chômage partiel, prix du gaz et du tabac, réouverture des frontières... ce qui change au 1er juillet

Par Caroline J. · Photos par My B. · Publié le 1 juillet 2020 à 09h52 · Mis à jour le 1 juillet 2020 à 10h02
Que vous réserve ce mois de juillet 2020 ? Nouveau dispositif pour le chômage partiel, légère baisse des tarifs réglementés du gaz, hausse et diminution du prix du tabac ou encore réouverture des frontières de l'Union européenne et encadrement des loyers à Paris… Découvrez les nouveautés qui vous attendent en France à compter de ce 1er juillet.

Nous voilà déjà au mois de juillet ! Si ce mois très apprécié des Français annonce le départ en vacances pour beaucoup, il nous réserve aussi plusieurs nouveautés et de multiples changements avec notamment un nouveau dispositif pour le chômage partiel mais aussi une baisse légère des tarifs réglementés du gaz ou encore une diminution et une hausse du prix du tabac selon les marques... On découvre ensemble les bouleversements et nouveautés qui vous attendent en France dès ce 1er juillet 2020

Baisse légère du prix du gaz

Au 1er juin dernier, les tarifs réglementés du gaz ont baissé de 2,8 %. En ce 1er juillet 2020, le prix du gaz diminue à nouveau mais très légèrement, soit de 0,3%. Notez que ce tarif aurait dû baisser de 5,1%. Estimant que le prix allait repartir à la hausse à la rentrée, le gouvernement et la Commission de régulation de l'énergie ont fait le choix de lisser cette diminution de tarifs sur plusieurs mois, jusqu'à février prochain.

Hausse et baisse du prix du tabac selon les marques

Attention, si vous fumez, les prix des cigarettes augmentent ou baissent à compter de ce mercredi 1er juillet, selon la marque que vous achetez. Une décision qui fait suite à la publication d’un décret paru le 12 juin dernier au Journal officiel. Certaines marques voient donc le tarif de leur paquet augmenter de 10 ou 20 centimes, passant ainsi à 9,50 € ou 9,60 €. D’autres voient leur prix baisser. Découvrez la liste ici.

Nouveau dispositif pour le chômage partiel

Ce 1er juillet marque l’arrivée du dispositif "longue durée" du chômage partiel. Objectif ? Soutenir les entreprises "confrontées à une réduction d'activité durable qui n'est pas de nature à compromettre leur pérennité", en contrepartie d'engagements sur l'emploi.

Concrètement, ce dispositif de chômage partiel donne droit à une réduction du temps de travail maximale de 40%. Le salarié est indemnisé à hauteur de 84% de son salaire net avec un reste à charge de 15% pour l'entreprise. Mais attention, ce dispositif est mis en place uniquement sous certaines conditions ; il doit ainsi faire l’objet d’un accord majoritaire collectif ou dans la branche.

Pôle Emploi : revalorisation des allocations chômage

Annonce faite le 30 juin par l'Unédic : les allocations chômage sont revalorisées à partir du 1er juillet de 0,40%. Ainsi, l’allocation minimale, la partie fixe de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) et le seuil minimum de l’ARE pour les allocataires effectuant une formation sont revalorisés de 0,40 %. De même, les salaires de référence augmentent de 0,40 %. Comme le précise l'Unédic dans un communiqué, cette revalorisation concerne 92 % des demandeurs d’emploi indemnisés par l’Assurance chômage au 1er juillet 2020, soit environ 3 millions de personnes.

Encadrement des loyers à Paris : nouveaux plafonds

Info importante si vous prévoyez de déménager dans la capitale. En effet, de nouveaux plafonds de loyers s’appliquent désormais aux baux signés à partir du mercredi 1er juillet et jusqu'au 30 juin 2021. Un arrêté préfectoral fixe les montants de ces loyers de référence. Retrouvez la grille complète ici ou consultez une carte interactive officielle ici.

Notez que ces montants sont fixés en fonction de différents critères : nombre de pièces principales, type de location ou encore date de construction du logement.

Réouverture des frontières de l’Union européenne à 15 pays hors zone Schengen

À compter de ce 1er juillet, les Australiens, les Canadiens ou encore les Marocains, les Tunisiens et les Japonais sont à nouveau autorisés à voyager en Union européenne. À compter de ce mercredi, l’UE rouvre en effet ses frontières hors zone Schengen à une liste restreinte de quelques pays pour le moment : l'Algérie, l'Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l'Uruguay. À ce stade, les ressortissants des États-Unis, de la Russie et du Brésil ne sont pas autorisés à voyager en Union européenne. Reste à savoir si la Chine intégrera cette liste et quand.

Plan d'épargne en actions : frais plafonnés

À compter du 1er juillet, les frais d'ouverture, de tenue, de transaction et de transfert d'un plan d'épargne en action (PEA) ou d'un plan d'épargne en actions destiné au financement des PME et ETI (PEA-PME) sont réduits.

Désormais, pour les frais plafonnés, comptez :

  • 10 euros pour son ouverture ;
  • 0,4 % de la valeur des titres détenus ou de la valeur de rachat du contrat pour les frais de tenue de compte 
  • 0,5 % du montant de la transaction pour les frais de transaction, si elle est réalisée en ligne et 1,20 % si elle est réalisée par un autre moyen 
  • 15 € par ligne de titres détenus transférés pour les frais de transfert du PEA dans un autre établissement. L'ensemble des frais est plafonné à 150 €.

On rappelle également que la trêve hivernale, prolongée exceptionnellement cette année en raison de la crise sanitaire, se termine le 10 juillet.

Enfin, ce mois de juillet est également marqué par les soldes estivales. Le coup d'envoi est prévu le 15 juillet. Elles s'achèveront le 11 août.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche