Coronavirus : baisse record des embauches au second trimestre en France

Par Alexandre G. · Publié le 22 juillet 2020 à 13h07 · Mis à jour le 22 juillet 2020 à 13h07
Conséquence directe de la crise sanitaire due à l'épidémie de coronavirus, les embauches dans le privé ont chuté de manière spectaculaire au second trimestre en France. Le léger rebond du déconfinement en mai et juin n'y aura rien fait.

Le coronavirus déclenche la chute libre des embauches au second trimestre en France. Peu importe le déconfinement, les plans de relance et autres annonces d'aides, les embauches dans le secteur privé deviennent des exceptions. C'est en tout cas ce qu'affirme le dernier rapport de l'Acoss (Agence centrale des organismes de sécurité sociale), qui enregistre une "baisse historique" des embauches d'une durée supérieure à un mois dans les dernières semaines. 

Dans le détail, les statistiques font froid dans le dos : hors intérim, - 40,1% d'embauches ont été effectuées depuis le mois d'avril 2020. Et cette baisse concerne surtout les CDI de plus d'un mois, dont les signatures ont baissé de -43,7%, quand la baisse enregistrée sur les CDD de période similaire est de -36,6%. Aussi, l'agence note que la baisse des embauches à l'échelle annuelle est de 43,5%, dont -45,7% en CDI et -41,3% en CDD

Forcément, pour comprendre l'aspect "historique" de ces chiffres, il convient de regarder un peu en arrière. Au premier trimestre 2020, la baisse des embauches était déjà remarquée, mais beaucoup moins spectaculaire : le nombre de déclarations avait reculé de 6,5%, avec -8,1¨% en CDI et -5% en CDD). Pour le second trimestre de la même année, c'est essentiellement sur le mois d'avril que les chiffres reculent de manière exponentielle. Le rebond enregistré aux mois de mai et juin n'aura pas suffi à remonter la pente. Avant la rentrée, la crise économique pointe déjà le bout de son nez. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche