Bar à gel hydroalcoolique à Paris : une aventure vite terminée

Par Rizhlaine F. · Publié le 16 juillet 2020 à 12h55 · Mis à jour le 16 juillet 2020 à 12h57
À Paris, un commerçant a eu une idée insolite : celle de créer un bar à gel hydroalcoolique où les clients peuvent choisir leur fragrance et fabriquer leur propre solution. Si le concept a séduit, l'aventure fut néanmoins de courte durée. Pourquoi ?

Paris est la ville de toutes les surprises ainsi il n'est pas rare d'y voir émerger des concepts insolites. La tendance du sur-mesure, de l'hyper-personnalisation et du DIY (Do It Yourself - Fais le toi même) sont souvent la recette magique à l'origine des idées les plus fructueuses.

À l'heure du déconfinement, dans un contexte d'épidémie de coronavirus, un commerçant parisien aura à son tour pensé à une idée originale adaptée à ces circonstances inédites. Après avoir vu émerger des bars à ongles, des bars à sourcils, les bars à sourires ou encore des bars à coiffure, voici que la capitale accueillait son premier bar à gel hydroalcoolique

Niché dans le 6ème arrondissement, ce spot insolite proposait alors à sa clientèle de créer son propre gel hydroalcoolique en le parfumant avec la fragrance de son choix sur les 14 qui sont proposées. Néanmoins malgré le succès de ce concept, l'aventure s'arrêtera vite. Le 2 juillet 2020 les autorités mettent fin au fameux bar à gel et les produits sont interdits à la vente. 

La raison ? La vente de gel hydroalcoolique fait l'objet d'un encadrement de plus en plus strict afin de protéger les consommateurs.  Le prix a été plafonné mais pas seulement : depuis le 13 mars 2020 le nom du fabricant, la date de fabrication, le numéro du lot ainsi que les avertissements tels que la mention " produit inflammatoire" doivent figurer sur le produit.

Depuis le 31 mai 2020 la concentration d'alcool doit également y être mentionné afin que les consommateurs puissent distinguer les gel biocides des gels virucides. Afin de lutter contre l'épidémie de coronavirus, il est préconisé d'utiliser un gel virucide avec plus de 60% d'alcool. Certaines marques ont par ailleurs fait l'objet d'un rappel des produits car non conformes. Dans le cas du célèbre bar à gel, ces informations n'auraient pas été mentionnées sur les produits qui y étaient vendus. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche