Tourisme à Paris : Au Château de Versailles, "financièrement, on ne s'y retrouve pas du tout"

Par Rizhlaine F. · Photos par Elodie D. · Publié le 12 août 2020 à 13h44 · Mis à jour le 12 août 2020 à 13h44
D'ordinaire, le Château de Versailles c'est 80% de visiteurs étrangers. Mais crise sanitaire oblige, depuis sa réouverture, le domaine du roi soleil voit sa fréquentation s'effondrer et enregistrerait une perte de 45 millions d'euros depuis le confinement.

En Île-de-France, la saison estivale se fait sans touristes étrangers. Ainsi les plus beaux monuments se retrouvent exceptionnellement peu fréquentés. Si les visiteurs se réjouissent de pouvoir profiter de visites dans ce contexte inédit, pour les lieux culturels, le bilan reste lourd. 

Ce mercredi 12 août 2020Catherine Pégard, présidente de l'établissement public du Château de Versailles, s'est exprimée au micro de RTL. À cette occasion elle fait le point sur la fréquentation du domaine royal depuis la crise du coronavirus. Le Château de Versailles qui fait partie des lieux les plus visités de France accueille 80% de visiteurs étrangers. Mais depuis sa réouverture le 6 juin 2020, ces derniers se font rares.

"Par jour, nous sommes autour de 10 000, plus pendant le week-end, moins en semaine, parce que nos visiteurs sont quasiment exclusivement français. On voit venir petit à petit des étrangers, des Allemands, des Hollandais, quelques Italiens" déclare alors Catherine Pégard. La fréquentation du Château de Versailles se voit alors divisée par trois. Par ailleurs, 10 000 visiteurs journaliers, c'est le constat qui a également été fait du côté du Musée du Louvre qui accueille désormais quatre fois moins de visiteurs que d'ordinaire en cette période

Comme pour de nombreux monuments, le contexte sanitaire a présenté une situation quasi-inédite pour le Château de Versailles : "De toute l'histoire, la fermeture du château ne s'est produite qu'une fois, au moment de la déclaration de la seconde guerre mondiale." Le domaine accuse alors le coup avec une perte estimée à 45 millions d'euros depuis le confinement. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche