Covid-19: l'Italie ferme ses discothèques en plein air et impose le port du masque le soir en public

Par Caroline J. · Publié le 17 août 2020 à 09h22 · Mis à jour le 17 août 2020 à 09h30
L’Italie serre la vis. Alors que le pays fait lui aussi face à un rebond de l’épidémie de coronavirus, le gouvernement italien a pris la décision de fermer les clubs et discothèques en plein air sur son territoire et de rendre obligatoire le port du masque dans les lieux publics en soirée.

Jusqu’ici, l’Italie était encore épargnée par un rebond de l’épidémie de Covid-19 alors que d’autres pays comme l’Espagne ou encore la Grande-Bretagne qui impose à nouveau une quatorzaine aux voyageurs en provenance de France, font face à une hausse de nouveaux cas depuis déjà plusieurs semaines.

Toutefois, l’Italie connait elle aussi à présent une augmentation du nombre de nouvelles contaminations au Covid-19. Alors, le pays annonce de nouvelles mesures restrictives afin d'enrayer cette hausse de cas de Covid-19.  

Dimanche soir, le ministre de la Santé Roberto Speranza a signé un décret rendant obligatoire le port du masque en soirée, entre 18h et 6h, dans les lieux publics où apparaît la « formation de groupes ». Autre mesure ? La fermeture des discothèques en plein air, qui fait tant polémique au sein des différentes régions. Ces nouvelles mesures prennent effet à compter de ce lundi 17 août et devraient le rester au moins jusqu'au début du mois de septembre. "Nous ne pouvons pas gâcher les sacrifices consentis depuis des mois. Notre priorité est la réouverture des écoles en septembre, dans les meilleures conditions de sécurité", a fait savoir le ministre de la Santé, Roberto Speranza, sur son compte Facebook.

Si les clubs et boîtes de nuit en lieu clos n’ont toujours pas rouvert leurs portes depuis le déconfinement, mettant en péril – comme en France – de nombreux établissements de nuit, les discothèques en plein air sont, pour leur part, autorisées et ont ainsi été prises d’assaut lors du fameux "Ferragosto", le sacro-saint weekend du 15 août.

Selon des sources gouvernementales relayées dans la presse italienne, maintenir les clubs ouverts était «un risque sérieux». Mais jusqu’ici, les régions étaient libres d'adopter les politiques de leur choix. Dimanche 16 août, l'Italie a recensé 479 nouveaux cas de contamination. Après ce week-end festif, le gouvernement craint de nouvelles contaminations. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche