Voitures électriques : nouvelle aide à l'achat en Île-de-France

Par Alexandre G. · Publié le 7 octobre 2021 à 11h00
Pour accélérer la transition écologique mais aussi en soutien à la filière automobile, la région Île-de-France a annoncé la mise en place de nouvelles aides à partir du 1er octobre 2021 pour motiver particuliers et entreprises à acheter des véhicules propres. Désormais, les habitants des communes situées en grande couronne pourront obtenir jusqu'à 6000 euros

La région Île-de-France pousse les Franciliens à l'achat de voitures électriques. Pour pousser les habitants de grande couronne à "passer à des véhicules propres", l'Association pour l'Avenir du Véhicule Electro-Mobile (AVEM) annonce que la région met en place de nouvelles aides au 1er octobre 2021. En fonction du revenu fiscal de référence, jusqu'à 6000 euros d'aides peuvent revenir dans les poches des Franciliens concernés. 

Attention justement, cette aide pour l'achat d'un véhicule électrique proposée par la région Île-de-France ne concerne pas tout le monde, et certaines conditions sont à remplir pour pouvoir en bénéficier. Une aide exceptionnelle destinée pour les particuliers habitant dans les départements de grande couronne : Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne, Val-d'Oise, et qui travaillent dans des zones à faibles émissions. Les communes qui ont déjà mis en place un dispositif du même type, comme Argenteuil (Val-d'Oise), Morangis, Athis-Mons, Juvisy-sur-Orge, Paray-Vieille-Poste, Savigny-sur-Orge et Viry-Châtillon (Essonne), ne sont pas concernées. 

Aussi, deux autres conditions sont à remplir pour toucher cette aide de 6000 euros. Avant de passer à l'achat d'un véhicule propre, les particuliers doivent d'abord remplacer leur véhicules polluants (Crit'Air 3, 4, 5 ou plus vieux). Par ailleurs, le nouvel engin doit être équipé d'un moteur électrique à batterie ou pile hydrogène, et il ne peut pas coûter plus de 40 000 euros. Chaque foyer fiscal peut faire une seule demande pour l'aide. 

Au mois d'octobre 2020, le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari faisait connaître dans un entretien accordé au Parisien le souhait du gouvernement par rapport à la création d'un bonus de 1000 euros à destination des personnes achetant un véhicule électrique d'occasion. Jusqu'alors, ce bonus était réservé à l'achat d'un véhicule électrique neuf

Concrètement, ce bonus de 1000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique d'occasion s'octroie sans conditions de ressources. Aujourd'hui, l'ensemble des voitures électriques d'occasion sont éligibles à la prime à la conversion. Cependant, elles étaient jusqu'alors exclues du bonus écologique, réservé jusqu'à maintenant à l'achat d'un véhicule électrique neuf. Ce bonus pour les véhicules électriques neuf s'élève à 7000 euros, et devrait être abaissé à partir du 1er janvier 2021 à 6000 euros, à part dans les DOM, "où les véhicules coûtent plus cher qu'en métropole" spécifie le ministre. 

En ce sens, le gouvernement par l'intermédiaire de son ministre souhaite également développer le réseau de bornes de recharges électriques. Intimement et logiquement liées à l'usage des voitures électriques, ces bornes de recharge devraient être près de 100 000 d'ici 2022 promet l'exécutif. Mieux encore, Jean-Baptiste Djebarri espère toujours arriver à ce chiffre dès 2021. Ce qui semble toutefois relativement compliqué, quand on sait qu'en région Île-de-France, la mieux dotée, seules 4008 bornes électriques sont actuellement en service. 

Informations pratiques

Lieu

Paris
75 Paris

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche