Indemnité inflation : faut-il la déclarer sur sa fiche d'impôt ?

Par Laurent P. · Publié le 16 avril 2022 à 10h26
Avec ce début d'année 2022 arrive le moment de faire sa déclaration d'impôt, à remplir dès le mois d'avril. Mais avec l'indemnité inflation versée par le gouvernement entre décembre et janvier, la question se pose de savoir si cette prime exceptionnelle doit être déclarée ou non... On vous dit tout !

Faut-il indiquer l'indemnité inflation, aide de 100 euros mise en place par le gouvernement pour aider face à l'augmentation des prix (carburants, électricité...), dans sa déclaration d'impôt sur le revenu ? Une question que de nombreux Français se posent à l'heure où celle-ci doit être dûment rempli dès maintenant.

Et la réponse, elle, est des plus limpide... C'est le site du ministère de l'Économie qui la donne : "Cette indemnité est versée en une fois entre décembre 2021 et février 2022. Elle n'est pas soumise à cotisation et n'est pas imposable", peut-on lire sur ledit site. Celle-ci ne devrait donc ni être déclarée, et ne sera pas mentionnée sur votre déclaration puisqu'il s'agit d'une aide défiscalisée.

Même chose pour les bénéficiaires du RSA, de la prime d'activités ou de toute autre aide versée par la Caisse d'allocations familiales, et qui n'auraient pas encore reçu leur prime : "l’indemnité inflation est une aide défiscalisée. Vous ne devez pas la déclarer à la Caf si vous faites une déclaration trimestrielle de ressources", peut-on ainsi lire sur le site de la Caisse d'allocations familiales. Ainsi donc, vous devez déduire cette somme de 100 euros de votre déclaration, avant de la finaliser. Si vous vous êtes trompés, sachez que vous pouvez toujours corriger la somme déclarée en faisant appel à votre droit à l'erreur.

Notez que les bénéficiaires d'une des prestations au mois d'octobre 2021 (RSA, AAH, APL pour les étudiants non boursiers, prestation partagée de l’éducation de l’enfant à taux plein...) ont directement reçu l'indemnité de la Caf le 20 janvier dernier, sans faire la moindre démarche. Et pour ceux exerçant une activité en parallèle, c'est l'employeur qui vous l'a versée. Pour rappel, 40 millions de Français sont éligibles à cette prime.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche