Présidentielles 2022 : Marine Le Pen au second tour, quelles sont les promesses de la candidate ?

Par Cécile D. · Publié le 10 avril 2022 à 20h29
Après un premier scrutin, organisé ce dimanche 10 avril 2022, Marine Le Pen a réuni suffisamment de voix pour pouvoir passer au second tour de l'élection présidentielle. Qui est cette candidate qui convoite l'Elysée, quel est son programme politique ? On fait le point.

Un petit air de déjà vu... Comme en 2017, Marine Le Pen s'est qualifiée pour le second tour des élections présidentielles de 2022. La candidate du Rassemblement national a su mobiliser suffisamment d'électeurs pour se démarquer lors de cette élection. Les Français se sont rendus aux urnes, ce dimanche 10 avril 2022, pour élire leur futur.e président.e de la République. Lors de ce premier tour, les électeurs ont pu choisir entre 12 candidats différents, de différents bords et partis politiques.

Seuls deux de ces douze candidats - ceux qui sont arrivés en tête des votes - peuvent s'affronter lors du second tour, le 24 avril prochain. Marine Le Pen est donc l'une de ces deux élus. Que sait-on de la candidate ?

Qui est Marine Le Pen ?

Marine Le Pen (Marion Anne Perrine Le Pen, de son nom de naissance) est née le 5 août 1968 à Neuilly-sur-Seine. Son père, Jean-Marie Le Pen, est l'un des fondateurs du parti politique du Front National, classé à l'extrême droite. 

Elle obtient un DEA de droit pénal à l'université Paris II-Assas en 1991, puis elle devient avocate au barreau de Paris l'année suivante. En 1998, elle quitte le barreau pour travailler au service juridique du Front national.

Dès 1993, Marine Le Pen se lance en politique, recueillant 11% des suffrages lors des législatives, à Paris, dans le 17e arrondissement. En 1998, elle obtient son premier mandat : conseillère régionale du Nord-Pas-de-Calais. Elle participe à la campagne présidentielle de 2002 aux côtés de son père ; dont elle est chargée de "lisser l'image", afin de le rendre plus acceptable auprès des électeurs.

Entre 2004 et 2021, elle enchaîne et cumule plusieurs mandats de députée, eurodéputée, conseillère régionale et municipale et présidente de parti.

En 2011, Marine Le Pen prend la tête du Front national et fait peu à peu grimper sa popularité. Aux élections présidentielles de 2012, elle se place en 3e position, au premier tour, avec 17,9% des voix. Elle se qualifie pour le second tour en 2017, et perd à 33% face à Emmanuel Macron. 

En 2018, elle rebaptise le parti "Rassemblement national", et débute une nouvelle campagne de communication pour dédiaboliser toujours plus le parti et ses représentants.

Marine Le Pen a été au cœur de nombreux procès et scandales, notamment en lien avec le racisme et la xénophobie. Elle a été condamnée pour diffamation et procédure abusive. Elle a été mise en examen concernant l'affaire des financements du FN.

Quel est son programme pour cette élection de 2022 ?

La candidate Marine Le Pen a dévoilé un programme politique en trois actes : le devoir de protection, le besoin de projection et l'exigence de transmission. Elle a également fait quelques annonces dans les médias au cours de cette campagne électorale.

Energie et environnement

Marine Le Pen soutient la filière du nucléaire en France, et souhaite même l'agrandir : elle prévoit de faire construire 20 réacteurs EPR et de relancer le programme de recherche Astrid, qui travaille sur les réacteurs du futur.

La candidate souhaite également se débarrasser de l'énergie éolienne, en démantelant peu à peu tous les sites en activité en France. Elle coupera les subventions à cette filière. 

Dans son programme, elle met en avant l'idée de « politique de patriotisme économique qui favorise les circuits courts », afin de soutenir les entreprises, industries et agriculteurs français.

Economie et travail

Marine Le Pen ne prévoit pas d'augmenter le Smic. A la place, elle souhaite encourager les entreprises à augmenter tous les salaires de 10% (jusqu’à 3 Smic). Pour faciliter cette démarche, elle promet d'exonérer cette augmentation de cotisations patronales.

La candidate propose de réformer la retraite, en instaurant un système progressif qui permettra aux Français qui ont commencé à travailler avant leurs 20 ans de partir à la retraite à 60 ans avec 40 annuités. De plus, la pension de retraite pourrait être indexée sur l'inflation. Elle souhaite également rétablir la demi-part fiscale pour les personnes veuves.

Marine Le Pen souhaite conditionner le versement du RSA et de l'ensemble des aides sociales à ceux qui travaillent en France depuis au moins cinq ans.

Dans son programme, elle propose aussi de rétablir un impôt sur la fortune financière, qui ne tiendrait pas compte de la résidence principale ou des œuvres d'art possédées depuis plus de 10 ans, ainsi que de certains actifs professionnels, notamment agricoles.

La candidate du Rassemblement national propose la suppression de l'impôt sur le revenu pour les moins de 30 ans et la création d'un chèque-formation mensuel de 200 à 300 euros pour les apprentis et alternants.

Elle veut instaurer une priorité nationale pour l'accès à l'emploi, au logement et aux aides sociales et donner plus de pouvoir d'achat aux Français en organisant une baisse massive des taxes sur le gazole, l'essence, le fioul, le gaz et l'électricité et la réduction des tarifs aux péages.

Education et jeunesse

Lors d'une interview, Marine Le Pen a assuré vouloir abroger la réforme du baccalauréat de Jean-Michel Blanquer afin de la remplacer « par l'examen terminal national. (...) Les anciennes séries générales seront rétablies avec les mathématiques pour tous. »

La profession de foi de la candidate indique qu'elle souhaite améliorer la rémunération des enseignants en faisant une refonte totale de l'école, en mettant notamment l'accent sur la formation professionnelle dès le collège.

Santé

Dans son programme de campagne, Marine Le Pen assure vouloir lutter contre les déserts médicaux en créant des incitations financières pour les médecins et les établissements de santé. Elle promet d'offrir une meilleure rémunération des soignants et de stopper de la fermeture des lits dans les hôpitaux.

Marine Le Pen veut également œuvrer pour mettre fin aux discriminations contre les personnes handicapées, et assure vouloir lutter pour leur insertion complète dans la société.

Société

Marine Le Pen entend mener une politique ferme contre l'immigration, en faisant notamment inscrire dans la Constitution « la maîtrise de l'entrée des étrangers. »

La responsable du Rassemblement national s'est prononcée « tout à fait contre la légalisation du cannabis », mais « pour la légalisation du cannabis thérapeutique », lors d'un passage sur BFMTV.

Assurant être une représentante du peuple, la candidate promet l'instauration du référendum d'initiative citoyenne et propose également l'instauration de la proportionnelle aux élections.

Marine Le Pen prévoit de mettre en avant le patrimoine et la culture française en créant un « Service national du patrimoine, ouvert aux jeunes de 18 à 24 ans, d’une durée de six mois renouvelables une fois, chargé d’œuvrer à la restauration, à la protection et à la valorisation de notre patrimoine bâti mais aussi naturel sera mis en place sur la base du volontariat. »

Sécurité

Là encore, Marine Le Pen se veut intransigeante : elle assure que sa priorité est la sécurité des Français. Pour cela, elle souhaite « créer 7000 postes de policiers et gendarmes et 3000 postes de personnels administratifs pour remettre un nombre équivalent de membres des forces de l'ordre sur le terrain. »

Dans son programme, elle affiche une tolérance zéro : « les délinquants français seront mis en prison, et les délinquants étrangers dans l'avion. »

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche