Présidentielle 2022 : si Emmanuel Macron est réélu, Jean Castex démissionnera les jours suivants

Par Cécile D. · Publié le 20 avril 2022 à 11h17
Le Premier ministre Jean Castex a annoncé, mardi 19 avril, que lui et son gouvernement démissionneront « dans les jours qui suivent » ce dimanche 24 avril, en cas de victoire d'Emmanuel Macron à l'élection présidentielle.

Le paysage politique français devrait évoluer ce dimanche 24 avril 2022 : les Français ont rendez-vous dans leur bureau de vote, pour élire le ou la prochain.e président.e de la République. Un sondage Ipsos Sopra Steria pour Le Parisien, Radio France et France Télévisions, publié par le Parisien ce 19 avril 2022, donne Emmanuel Macron en tête de cette élection présidentielle, avec 56% des suffrages en sa faveur.

Il est donc possible que le président sortant soit élu pour un second mandat. Cependant, de nombreux changements devraient tout de même s'opérer en cas de réélection d'Emmanuel Macron.

En effet, Jean Castex a annoncé qu'il mettrait bientôt un terme à ses fonctions de Premier ministre. « Je suis de ceux qui pensent qu’une impulsion nouvelle après la réélection du président doit être trouvée. Après cette réélection, dans les jours qui suivent, comme le veut la tradition, je présenterai ma démission et celle du gouvernement au président de la République », a-t-il indiqué au micro de France Inter

Le Premier ministre actuel ne prévoit donc pas de rester en poste jusqu'aux élections législatives, qui se tiennent les 12 et 19 juin prochains. En revanche, si Marine Le Pen est élue ce dimanche à la tête du pays, Jean Castex ne promet pas de quitter ses fonctions aussi rapidement. « Tout dépend du sort des urnes dimanche », a-t-il glissé.

Si Emmanuel Macron est réélu, il devra donc choisir un nouveau bras droit, et désigner un nouveau gouvernement... Pour, peut-être, devoir en changer après les élections législatives. En effet, de nombreux candidats et personnalités politiques impliquées dans ces élections encouragent les Français à voter différemment.

Jean-Luc Mélenchon et Marion Maréchal-Le Pen espèrent que la République en marche va perdre la majorité à l'Assemblée nationale en juin 2022, forçant Emmanuel Macron dans une cohabitation politique pour les cinq prochaines années.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche