Attentat à Conflans: Un "cadrage clair" pour aider les enseignants à la rentrée, d'après Blanquer

Par Manon C. · Publié le 25 octobre 2020 à 13h32 · Mis à jour le 25 octobre 2020 à 13h32
Jean-Michel Blanquer a détaillé le "cadrage clair" qui sera mis en place lors de la rentrée scolaire du 2 novembre prochain, afin de ne pas laisser les professeurs dans le flou et les accompagner dans le discours à tenir aux élèves concernant l'attentat et l'assassinat de Samuel Paty.

10 jours après l'attentat de Conflans-Sainte-Honorine, le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a donné une interview au JDD, détaillant le "cadrage clair" qui sera mis en place lors de la rentrée scolaire du 2 novembre prochain, afin de ne pas laisser les professeurs dans le flou. Le but de ce "cadrage" est d'accompagner ces derniers dans le discours à tenir aux élèves concernant l'attentat et l'assassinat de Samuel Paty

"Les organisations syndicales m’ont demandé un cadrage clair et précis pour ne laisser aucun enseignant dans le flou. Ce cadre, nous allons le construire ensemble pour le jour de la rentrée, mais aussi dans la durée, dans le sens d’un renforcement des valeurs de la République." a ainsi expliqué Jean-Michel Blanquer. 

La rentrée du 2 novembre dans le secondaire se déroulera "en trois temps" : une première partie sera dédiée à la préparation des enseignants "ce qui décalera un peu l’horaire de rentrée des élèves", une seconde partie sera dédiée à la réaffirmation "des principes de l’école et de la République" à travers un dialogue entre les enseignants et les élèves.

Enfin, une troisième partie réunira professeurs et élèves dans la cour des établissements pour une minute de silence et la lecture de la "Lettre aux instituteurs et institutrices" de Jean Jaurès.

Concernant l'école primaire, le ministre de l’Education nationale explique qu'un "temps pédagogique" est également prévu, dont les modalités doivent être discutées avec les syndicats; tandis qu'une minute de silence est prévue à l'école élémentaire. Concernant la maternelle, Jean-Michel Blanquer a seulement évoqué un "temps calme". 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche