Covid : Jean Castex détaille les mesures de déconfinement progressif en France

Par Alexandre G. · Publié le 26 novembre 2020 à 11h13 · Mis à jour le 26 novembre 2020 à 16h20
Le Premier Ministre tient un point presse ce jeudi 26 novembre 2020 à 11h pour détailler les annonces d'Emmanuel Macron concernant la levée progressive du confinement, avec notamment les protocoles sanitaires mis en place pour la réouverture des commerces dans un premier temps ainsi que les nouvelles modalités du couvre-feu, ou encore sur le déroulement des fêtes de fin d'année.

Quel avenir pour la France face à la crise sanitaire ? Le Premier ministre Jean Castex organise une nouvelle conférence de presse ce jeudi 26 novembre 2020, à 11h du matin. "Nous ne pouvons pas baisser la garde" prévient-il. "Le temps est venu de relâcher progressivement les contraintes". 

Le premier ministre est accompagné d'Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, d'Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, de Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, et d'Alain Griset, ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises.

D'abord, le chef du gouvernement a tenu à remercier le travail et le courage des soignants. Ensuite, il s'est félicité du fait que les "premiers résultats sont là, vos efforts payent" et la "pression épidémique se réduit". Aussi, le "R zéro" est à 0,65, soit "le niveau atteint lors du premier confinement"

Les mesures de déconfinement détaillées par le Premier ministre Jean Castex :

"La première phase, sera une phase d’allègement, avec la reprise d’un certain nombre d’activité. Les déplacements seront toujours restreints, et l'attestation obligatoire.
La deuxième phase débute le 15 décembre, avec toujours un couvre-feu de 21h à 7h, l'attestation est toujours obligatoire.
Au 20 janvier, si les indicateurs sont bons, on pourra alors envisager de lever le couvre feu, et d'autoriser la reprise d’activité. Le télétravail restera la règle." 

"Je sais que l'attente était forte. Compte tenu de l'évolution sanitaire, l'ensemble des commerces pourront rouvrir samedi 28 novembre 2020. Par conséquent, les mesures de fermeture de certains rayons dans les grandes surfaces seront levées. Cette ouverture devra se faire dans le respect d'un protocole sanitaire renforcé." 

"Le week-end prochain interviendra la réouverture des lieux de culte. Ils accueilleront d'abord 30 personnes dans le respect des règles sanitaires. Mais la jauge peut évoluer, comme dans d'autres établissements, en fonction de la capacité globale du lieu." 

En ce sens, le chef du gouvernement a précisé que "les déplacements entre régions seront autorisés" à partir du 15 décembre. Aussi, les voyages à l'étranger seront "possibles" pendant la période des fêtes, "à condition de pouvoir produire un test PCR de moins de 72 heures"

Dès le 28 novembre, "les bibliothèques et archives, les commerces culturels" pourront rouvrir. À partir du 15 décembre, les "musées, cinémas, salles de théâtre" seront autorisés à leur tour à reprendre l'activité. "Ce seront les mêmes protocoles qui étaient appliqués pendant la période de couvre-feu" souligne Roselyne Bachelot, ministre de la Culture. Une "tolérance" est prévue pour les spectateurs "dont la séance se termine à 21h heures, afin qu'ils puissent rentrer sereinement chez eux". 

"Je confirme que les restaurants et les bars resteront fermés jusqu'au 20 janvier, c'est une décision difficile mais nécessaire", puisqu'il s'agit selon lui "de lieu de contamination virale élevée". Aussi, il annonce que 2021 sera "l'année de la gastronomie française". 

Aussi, les auto-écoles pourront rouvrir “dans le respect du protocole sanitaire” à partir du 28 novembre, mais seulement pour préparer les examens pratiques. La préparation au code de la route continuera de se faire à distance. 

À propos des stations de ski, "la situation ne nous permet pas d’envisager leur réouverture" pour les vacances de Noël, précise le Premier ministre. "Il ne serait pas prudent de laisser se rassembler des flux importants de population". Ainsi, "toutes les remontées mécaniques seront fermées au public"

Une nouvelle aide est désormais accessible pour les travailleurs précaires : "900 euros par mois, à partir du 1er novembre et jusqu'en février 2021" annonce Elisabeth Borne. Elle concerne "les extras de la restauration, les permittents de l'évènementiel ou d'autres secteurs inscrits à Pôle emploi"
 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche