Covid : Couvre-feu à 20h après le 15 décembre et pas de dérogation pour le nouvel an

Par Laurent P., Caroline J., Rizhlaine F. · Photos par Caroline J. · Publié le 10 décembre 2020 à 18h48 · Mis à jour le 10 décembre 2020 à 21h02
Alors que la date clé du 15 décembre approche, la France ne pourra pas atteindre l'objectif des 5 000 cas de Covid par jour, permettant un déconfinement, comme l'a expliqué Jan Castex lors d'une conférence de presse ce jeudi 10 décembre. Une situation qui a contraint le gouvernement à durcir les mesures prévues, à l'image d'un couvre feu à partir de 20h à compter du 15 décembre et l'annulation d'une dérogation pour le nouvel an.

Lors de la conférence de presse du Premier ministre ce jeudi 10 décembre 2020, Jean Castex a annoncé que les mesures prévues par le Président de la République dans son plan d'allègement du confinement seraient finalement durcies, la France restant encore loin de l'objectif des 5 000 cas fixé par celui-ci. Un durcissement qui ne concerne en revanche pas les territoires ultramarins.

Et parmi ces mesures, le Premier ministre a confirmé un couvre-feu avancé à 20h au lieu de 21h, ainsi que l'annulation de la dérogation prévue à l'origine pour les festivités du Nouvel An. À noter également que la réouverture des lieux culturels comme les théâtres et les cinémas sera également retardée de trois semaines. Une mise en place du couvre-feu qui implique également l'obligation d'avoir sur soi une attestation spécifique, pour des sorties entre 20h et 6h du matin, comme l'a expliqué par la suite le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

Le ministre de l'Intérieur en a profité pour annoncer que ce couvre-feu sera à observer strictement, et que les forces de l'ordre contrôleront davantage. Concernant les déplacements autorisés, seuls ceux entre le domicile et le lieu de travail, pour les personnes travaillant de nuit, mais également ceux pour des raisons de santé, un motif familial impérieux, pour des missions d'intérêt général ou encore pour promener son animal de compagnie, seront possibles. Tout contrevenant s'expose à une amende de 135 euros.

Pour rappel, le 24 novembre, Emmanuel Macron confirmait la réouverture de tous les commerces dès le 28 novembre au matin, à condition de respecter un nouveau protocole sanitaire. Cette réouverture n'est pas remise en cause, malgré la situation, hormis une fermeture obligatoire avant 20h.

Lors de sa prise de parole du 24 novembre 2020, le président de la République annonçait également que le confinement devait prendre fin le 15 décembre, mais seulement si la France atteint moins de 5 000 contaminations par jour. Si la situation sanitaire le permettait, les attestations de déplacement sont donc supprimées dès la mi-décembre, en journée. Les déplacements entre régions sont également de nouveau autorisés. « Nous pourrons donc à nouveau nous déplacer sans autorisation, y compris entre régions, et passer Noël en famille », mais en limitant les « déplacements inutiles », indiquait Emmanuel Macron lors de son allocution du 24 novembre. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche