Coronavirus : faut-il durcir le reconfinement ?

Par Caroline J. · Photos par My B. · Publié le 4 novembre 2020 à 17h36 · Mis à jour le 5 novembre 2020 à 15h44
Faut-il mettre en place un reconfinement plus strict ? C’est la question qui se pose alors que certains spécialistes et élus réclament un durcissement des mesures déjà mises en place. Ce 4 novembre, Emmanuel Macron a réuni un nouveau Conseil de défense. De nouvelles restrictions pourraient être prises dans les jours à venir.

Malgré l’instauration d'un reconfinement, depuis le 29 octobre dernier à minuit, certains semblent dubitatifs en découvrant les rues et transports parfois bondés dans plusieurs grandes villes.

Ce week-end, dans la nuit de samedi à dimanche, la police est intervenue dans l'arrière-cour d'un restaurant, situé dans le 17e à Paris, où près d'une centaine de personnes s'étaient rassemblées pour une soirée privée clandestine. Hier, plusieurs lycées ont été bloqués dans la capitale afin de dénoncer "l'absence de mesures contre le Coronavirus". Enfin, le télétravail, fixé comme "la règle" depuis ce nouveau confinement, ne semble pas non plus être respecté. La ministre du Travail a d’ailleurs promis des premières sanctions dès la semaine prochaine pour les entreprises réfractaires.

Mais alors, faut-il durcir le reconfinement ? Le gouvernement doit-il être plus ferme et annoncer de nouvelles restrictions ? C’est ce que pensent plusieurs médecins et élus qui s’appuient sur les tristes chiffres des autorités sanitaires pour réclamer de nouvelles mesures. Ainsi, le 3 novembre, le Coronavirus a fait 426 morts à l'hôpital en France en 24 heures, soit autant que le 20 avril dernier.

Interrogé à ce sujet sur LCP ce mardi, le secrétaire national du Parti Communiste, Fabien Roussel, a ainsi demandé "un confinement strict, dur, ferme". "Il y a encore beaucoup trop de gens qui travaillent" a-t-il indiqué avant d’ajouter : "Ma grande préoccupation c'est que d'ici 10, 15 jours, nos hôpitaux ne seront plus en capacité de soigner toutes les personnes en train d'être contaminées maintenant, l'épidémie est en train d'enfler dans tout le pays (...) La seule réponse est un confinement strict, dur, ferme, c'est le seul moyen de protéger nos concitoyens de ce virus mortel", a-t-il martelé.

Face aux nombreux abus, les contrôles des attestations devraient se multiplier afin que ce reconfinement "plus souple" ne rime pas avec relâchement.

On rappelle qu’Emmanuel Macron a réuni un nouveau Conseil de défense ce 4 novembre. De nouvelles restrictions pourraient être prises pour lutter plus efficacement contre la propagation du Coronavirus. Hier, Gabriel Attal avait annoncé l’application d’un couvre-feu en plus du confinement à Paris, « au regard de certaines situations observées en soirée à Paris ». Une annonce aussitôt démentie par Matignon qui précisait que cette mesure n’était "absolument pas décidée à ce stade". On devrait en savoir plus à ce sujet lors du nouveau point presse hebdomadaire d’Olivier Véran ce jeudi 5 novembre.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche