Un morceau d'escalier de la Tour Eiffel vendu 275 000 euros aux enchères

Par Cécile D. · Photos par My B. · Publié le 3 décembre 2020 à 10h56 · Mis à jour le 3 décembre 2020 à 11h12
Quoi de plus chic que de posséder un bout de la Tour Eiffel ? Le 1er décembre, Artcurial a vendu aux enchères un tronçon d'escalier du plus emblématique monument de Paris. Prix de vente final : 274 475 euros, soit bien plus que l'estimation initiale de 40 000 euros.

Vous avez peut-être la chance de vivre dans un appartement qui a vu sur la Tour Eiffel. Mais désormais, quelqu'un peut se vanter d'en posséder un morceau, et c'est quand même très impressionnant. Un morceau d'escalier haut de trois mètres, proposé par Artcurial le 1er décembre 2020, a été vendu aux enchères pour la somme de 274 475 euros. Il rejoint désormais une collection privée européenne.

Aurait-on amputé une partie de la Tour Eiffel pendant que nous étions enfermés chez nous ? Non, rassurez-vous. La pièce mise en vente aux enchères début décembre ne fait plus partie du monument depuis plusieurs années. Cet escalier reliait autrefois le deuxième et le troisième étage de la Tour. Il a été enlevé en 1983 pour permettre l'installation d'un ascenseur.

Ce grand escalier hélicoïdal a été découpé en 24 morceaux lors de son démontage. Le bout mis en vente par Artcurial fait donc partie de ce grand ensemble. L'escalier proposé aux enchères mesure 2,6 mètres de hauteur, soit 14 marches, et il a été repeint en "brun Tour Eiffel". Il provient d'une collection privée du Canada. Ceux qui ont acheté cette pièce unique ont également reçu un certificat de provenance, en date du 1er décembre 1983.

Différents tronçons de cet escalier voyagent en Europe et dans le monde au gré des ventes. La France en conserve quelques uns : un bout est visible au premier étage de la Tour Eiffel, et trois musées en possèdent d'autres parties : le musée d'Orsay, la Villette (Paris) et le musée de l'Histoire du fer (Nancy).

On peut aussi retrouver des tronçons de l'escalier à la Fondation Yoishii à Yamanashi au Japon ou près de la Statue de la Liberté à New York. D'autres se trouvent dans des collections privées étrangères, notamment en Suisse, en Italie ou au Canada.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche