Des objets d'art de Charles Aznavour vendus aux enchères par sa famille

Par Cécile D. · Publié le 5 décembre 2020 à 18h27 · Mis à jour le 5 décembre 2020 à 18h27
La famille Aznavour a vendu différents souvenirs et objets d'art ayant appartenus aux défunts Charles Aznavour et son beau-frère Georges Garvarentz. Le clou de la vente : le piano doré du chanteur, vendu 136 500 euros.

Deux ans après le décès de Charles Aznavour, sa sœur Aïda et sa fille Seda ont décidé de vendre quelques souvenirs et objets d'art qui ont appartenu au chanteur. Aïda a également vendu quelques effets de son défunt mari, Georges Garvarentz. La vente aux enchères, menée par la maison Piasa à huis clos, sur son site internet, a permis de vendre 246 lots vendredi 4 décembre 2020.

Ces objets mis en vente représentaient essentiellement des souvenirs liés à l'activité musicale des deux hommes, mais aussi de très nombreux objets d'art, des pièces d'argenterie, lustres (dont un qui a été vendu plus de 22 000 euros), des tapisseries, des statues, des tableaux, des miroirs et des meubles anciens (lots de chaises, canapés, tabourets, tables, guéridons... ), rapporte France Info.

Parmi les pièces maîtresses de cette vente aux enchères, le piano de Charles Aznavour, un Steinway qui l'a accompagné durant toute sa carrière. L'artiste disait de cet instrument qu'il était « sculpté et doré comme un carrosse ». Ce piano était, de loin, l'objet qu'il considérait comme étant le plus précieux. Une valeur qui a tout de suite marqué les enchérisseurs, puisque le prix s'est envolé à 136 500 euros, alors qu'il était estimé entre 50 000 et 80 000 euros.

Chez Georges Garvarentz, ce sont les partitions qui ont le plus retenu l'attention des acheteurs. Cet ancien compositeur avait travaillé pour le cinéma, l'opérette et la télévision, et avait créé des tubes inoubliables comme Retiens la nuit pour Johnny Hallyday, Daniela pour Eddy Mitchell et les Chaussettes Noires, La plus belle pour aller danser pour Sylvie Vartan, Je n'ai rien oubli ou Paris au mois d'août pour Aznavour... Une quinzaine de lots de partitions ont été vendus pour 3 380 euros.

Une exposition virtuelle permet d'admirer toutes ces pièces, morceaux de l'histoire inspirante de Charles Aznavour et Georges Garvarentz.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche