Covid : la vente d'alcool interdite en Afrique du Sud pour éviter une sursaturation des hôpitaux

Par Laurent P. · Publié le 29 décembre 2020 à 11h32 · Mis à jour le 29 décembre 2020 à 11h33
Pour aider à la lutte contre la Covid, le Président de la République sud-africain Cyril Ramaphosa a annoncé lundi 28 décembre 2020 que la vente d'alcool serait interdite dans tout le pays, pour éviter une hausse des admissions dans les hôpitaux, au moment où ceux-ci sous déjà sous l'eau en raison de l'épidémie.

Pour aider les hôpitaux à faire face à la Covid, les Sud-Africains sont invités à arrêter l'alcool... À l'occasion d'une allocution, le Président de la République sud-africaine Cyril Ramaphosa a annoncé de nouvelles mesures et autres restrictions, alors que le nombre de cas de coronavirus explose dans le pays, en raison de la variante de la maladie déjà répandue sur le territoire. Et parmi ces mesures, l'interdiction de vendre de l'alcool : "La vente d’alcool au détail et la consommation ne seront pas permises. La prohibition sur la consommation d’alcool dans les lieux publics tels que les parcs ou les plages continue", a-t-il ainsi indiqué.

Il poursuit : "Les comportements imprudents dus à l’ivresse ont contribué à l’augmentation des transmissions. Les accidents et violences liés à l’alcool mettent sous pression nos services d’urgence". Et de conclure en expliquant que "comme aux premiers jours du confinement, nous devons à présent aplatir la courbe afin de protéger la capacité de notre système de santé à pouvoir répondre efficacement à cette nouvelle vague d’infections". Une véritable prohibition, comme aux États-Unis dans les années 20, pour soulager les hôpitaux déjà saturés.

Concernant les autres mesures prises pour endiguer l'épidémie, Cyril Ramaphosa a également indiqué que le couvre-feu déjà en vigueur était avancé à 21h, au lieu de 23h. À noter que ce n'est pas la première fois que l'Afrique du Sud met en place une politique de prohibition. En mars dernier, déjà, la vente d'alcool avait été interdite, puis, comme nous l'expliquent nos confrères de BFMTV, soumise "à une batterie de restrictions". Une mesure qui avait été efficace : selon The Guardian, le nombre d'admissions à l'hôpital dû à l'alcool ou à d'autres traumas liés à celui-ci avait chuté de 60%.

Une interdiction de vente d'alcool qui, selon l'AFP, devrait entrer en vigueur lundi 4 janvier 2021 et se terminer le 15 janvier, sauf contre-indication.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche