Covid : Restrictions dans 3 nouveaux départements, la conférence de presse de Véran

Par Alexandre G., Rizhlaine F. · Photos par My B. · Publié le 25 mars 2021 à 18h09 · Mis à jour le 25 mars 2021 à 19h27
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, donne une conférence de presse ce jeudi 25 mars 2021 à 18h. À cette occasion, ce dernier a donné un point sur la situation sanitaire en France, notamment en Île-de-France, où l'épidémie du Covid-19 est particulièrement implacable. L'Aube, la Nièvre et le Rhône sont les 3 départements supplémentaires placés sous le coup des "fortes mesures de freinage". Un protocole sanitaire "plus sévère" dans les écoles est actuellement à l'étude selon le ministre.

"Je me dois de vous dire que la situation épidémique n'est pas bonne". Olivier Véran, ministre de la Santé et des Solidarité, donne une conférence de presse ce jeudi 25 mars 2021 en fin d'après-midi. Contrairement à la semaine précédente, cette intervention se déroule en l'absence du premier ministre Jean Castex. Dès 18h, le ministre de la Santé fait le point sur l'épidémie de coronavirus en France, plus d'un an après le premier confinement. Ce dernier a précisé que 

Alors que 19 départements sont désormais concernés par un confinement hybride, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé que autres trois zones étaient désormais concernés par "les mêmes mesures de freinage fortes" que celles prises dans ces départements : l'Aube, la Nièvre et le Rhône. Ces trois départementssont confinés à partir de ce samedi 27 mars 2021. En revanche, le Premier ministre a confirmé qu'il était encore "trop tôt pour juger si ces mesures sont efficaces, et véritablement efficaces". 

Visuel Paris, vue Courtyard Paris Gare de LyonVisuel Paris, vue Courtyard Paris Gare de LyonVisuel Paris, vue Courtyard Paris Gare de LyonVisuel Paris, vue Courtyard Paris Gare de Lyon Confinement local, la liste des 19 départements concernés en France, 3 nouvelles zones confinées
Face à la hausse des cas de coronavirus dans certains départements français, plusieurs zones sont désormais soumises à un confinement. Découvrez la liste des 19 départements concernés par cette mesure.

Dans le même temps, le ministre de la Santé a confirmé que 13 départements étaient désormais sous surveillance renforcée. Dans ces départements, les capacités de vaccination et de dépistage du virus sont plus importantes. 

Visuel Paris Tour EiffelVisuel Paris Tour EiffelVisuel Paris Tour EiffelVisuel Paris Tour Eiffel Coronavirus : 13 nouveaux départements sous surveillance renforcée
Afin d'endiguer la propagation du Covid en France, le gouvernement semble vouloir opter pour des reconfinements locaux. Depuis ce jeudi 25 mars 2021, 13 nouveaux départements sont désormais sous surveillance renforcée, tandis que 19 sont concernés par un confinement local.

Aussi, Olivier Véran a évoqué qu'un nouveau protocole sanitaire "plus sévère" était actuellement à l'étude. Concernant l'éventualité d'autres mesures, "si la situation devait s'aggraver, alors évidemment nous serons amenés à nous poser la question 'est-ce qu'il faut aller plus loin'". Pour l'heure, aucun détail spécifique à propos de ce nouveau protocole sanitaire a été dévoilé. 105 écoles sont actuellement fermées en raison du Covid-19. 

Coronavirus : que dit le protocole sanitaire pour la réouverture des écolesCoronavirus : que dit le protocole sanitaire pour la réouverture des écolesCoronavirus : que dit le protocole sanitaire pour la réouverture des écolesCoronavirus : que dit le protocole sanitaire pour la réouverture des écoles Covid : un protocole sanitaire renforcé pour les écoles à venir, promet Véran
Les écoles ne fermeront qu'en dernier recours, c'est ce que répète le gouvernement depuis plusieurs semaines, alors qu'une partie de la France est déjà reconfinée. Lors de son point presse hebdomadaire, Olivier Véran a annoncé, ce 25 mars, qu'un nouveau protocole sanitaire renforcé serait bientôt communiqué aux écoles.

Le ministre de la Santé a également fait un point sur la campagne de vaccination, avec notamment l'ouverture de vaccinodromes c'est-à-dire de centres de vaccination géants dans le but d'accélérer le rythme des injections. "Plus de la moitié des personnes de plus de 75 ans ont reçu le vaccin", selon le ministre. "Même si nous ouvrons la vaccination à d'autres tranches d'âge, notre but reste de vous accompagner : nous ne laisserons personne sur le bord du chemin", confirme Olivier Véran. La vaccination est désormais ouverte aux plus de 70 ans sans comorbidité.

Covid : la vaccination des plus de 75 ans possible dès le 18 janvier selon Olivier VéranCovid : la vaccination des plus de 75 ans possible dès le 18 janvier selon Olivier VéranCovid : la vaccination des plus de 75 ans possible dès le 18 janvier selon Olivier VéranCovid : la vaccination des plus de 75 ans possible dès le 18 janvier selon Olivier Véran Covid : la vaccination ouverte aux plus de 70 ans sans comorbidité
Après avoir fait le tour de toutes les personnes de plus de 55 ans présentant des comorbidités, on commence peu à peu à vacciner les personnes en bonne santé. Après Emmanuel Macron, c'est au tour d'Olivier Véran d'annoncer, lors de la conférence de presse hebdomadaire qui s'est tenu jeudi 25 mars, que les plus de 70 ans pourront se faire administrer le vaccin à partir du samedi 27 mars 2021.

Dans le même temps, Olivier Véran a annoncé que les hôpitaux d'Île-de-France allaient déprogrammer "80% des opérations et des soins" prévus dans la région, afin de libérer des soignants auprès des nombreux malades du Covid-19, qui affluent dans les hôpitaux depuis de nombreuses semaines. 

Covid : les hôpitaux d'Île-de-France ont reçu l'ordre de déprogrammer 40% de leurs activitésCovid : les hôpitaux d'Île-de-France ont reçu l'ordre de déprogrammer 40% de leurs activitésCovid : les hôpitaux d'Île-de-France ont reçu l'ordre de déprogrammer 40% de leurs activitésCovid : les hôpitaux d'Île-de-France ont reçu l'ordre de déprogrammer 40% de leurs activités Covid : bientôt 80% de déprogrammation des activités médicales dans les hôpitaux d'Île-de-France
À l'occasion du point presse hebdomadaire de ce jeudi 25 mars, Olivier Véran a annoncé que les déprogrammations d'activités médicales pourraient très prochainement atteindre les 80% dans les hôpitaux d'Île-de-France. L'Agence Régionale de Santé d'Île-de-France avait déjà donné "l'ordre ferme", début mars, aux hôpitaux et cliniques de la région de déprogrammer près de la moitié de leurs activités médicales et chirurgicales pour laisser de la place en réanimation aux malades de la Covid.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche