Coronavirus : vers un confinement strict malgré les mesures locales ?

Par Rizhlaine F. · Photos par Rizhlaine F. · Publié le 28 mars 2021 à 17h19 · Mis à jour le 29 mars 2021 à 10h02
Alors que l'épidémie de coronavirus s'accélère, le gouvernement opte pour des restrictions locales. Mais cela suffira-t-il a éviter à la France un nouveau confinement national strict au printemps 2021 ?

L'exécutif et notamment le chef d'état Emmanuel Macron l'ont dit de manière assez explicite : le début du printemps s'annonce difficile. Un an après le premier confinement national, le virus circule activement en France et pour cause, le pays doit désormais faire face à la menace des variants plus transmissibles du coronavirus qui entraînent une hausse des contaminations. C'est donc une bataille sur deux fronts qui est actuellement menée : celle de l'accélération de la campagne de vaccination et celle de la limitation de la propagation de la covid 19

Visuel Paris Tour EiffelVisuel Paris Tour EiffelVisuel Paris Tour EiffelVisuel Paris Tour Eiffel Covid : nouveau conseil de défense ce jeudi 8 avril
Un nouveau conseil de défense est prévu ce jeudi 8 avril 2021. À cette occasion, la situation du pays face à l'épidémie de Covid y sera évoquée, sans pour autant déboucher sur de nouvelles mesures, le nouveau confinement annoncé par Emmanuel Macron le 31 mars dernier venant à peine de débuter.

Pour l'heure le gouvernement préfère opter pour des mesures locales et moins strictes que celles que nous avons connu précédemment. 19 départements sont concernés par un confinement hybride, et le couvre-feu est retardé d'une heure sur l'ensemble du territoire en raison du passage à l'heure d'été. Une solution pour tenter d'éviter un confinement national et les conséquences à la fois psychologiques et économiques des mesures les plus drastiques. 

Visuel Paris Montmartre sunriseVisuel Paris Montmartre sunriseVisuel Paris Montmartre sunriseVisuel Paris Montmartre sunrise Confinement : les départements qui risquent un durcissement des restrictions
Alors que l'épidémie de coronavirus se poursuit en France, le gouvernement a décrété un confinement local dans 19 départements. Cependant la liste pourrait bien s'allonger. Alors quels seraient les prochains départements à être confinés ? Voici ce qu'indiquent les derniers chiffres.

Mais cela sera-t-il suffisant pour éviter un reconfinement strict en France en 2021 ? En principe, il faudrait déjà que l'impact des nouvelles restrictions locales entrées en vigueur le 20 mars puisse être mesuré. Les premiers effets devraient alors être visibles au bout de deux semaines. 

Si la tension hospitalière est forte dans les départements les plus touchés, la perspective de pouvoir réaliser des évacuations sanitaires c'est-à-dire le transfert de patients covid vers des zones relativement épargnées par l'épidémie pourrait permettre de contrer la problématique des taux d'occupation élevés. Or, si les hôpitaux approchent la saturation à l'échelle nationale, alors la décision pourrait être inévitable. Au 23 mars 2021, le taux d'occupation en service de réanimation est de 91,6%. Il est plus élevé que lorsque la décision du deuxième confinement a été annoncée : au 29 octobre 2020, il était de 62,2%. En Île-de-France, les hôpitaux estiment que leur capacité d'accueil sera dépassée d'ici une quinzaine de jours

Carte de France Covid le 4 mars : le taux d'occupation lits de réanimation par départementCarte de France Covid le 4 mars : le taux d'occupation lits de réanimation par départementCarte de France Covid le 4 mars : le taux d'occupation lits de réanimation par départementCarte de France Covid le 4 mars : le taux d'occupation lits de réanimation par département Carte de France Covid le lundi 12 avril 2021 : le taux d'occupation lits de réanimation par région
On continue de suivre de près les données concernant la situation du coronavirus en France. De plus en plus de départements redeviennent des zones de vigilance du fait de la circulation active du virus. Ce lundi 12 avril 2021, 116,96 % des lits de réanimation sont occupés en France. : le taux d'occupation lits de réanimation par région"]

 Coronavirus : Deux fois plus de jeunes hospitalisés en réanimation, pourquoi ?Coronavirus : Deux fois plus de jeunes hospitalisés en réanimation, pourquoi ?Coronavirus : Deux fois plus de jeunes hospitalisés en réanimation, pourquoi ?Coronavirus : Deux fois plus de jeunes hospitalisés en réanimation, pourquoi ? Covid : des malades plus jeunes hospitalisés en réanimation, nette accélération des admissions
Alors que l'impact positif des vaccinations se fait ressentir dans les Ehpad, en service de réanimation, on constate de plus en plus de jeunes hospitalisés. Depuis janvier 2021, le nombre de patients de moins de 50 ans sans comorbidité a même doublé, notamment en Île-de-France, une des régions les plus touchées par l'épidémie. Depuis huit jours, ce phénomène s'accélère, au point d'inquiéter fortement les autorités sanitaires régionales et le gouvernement.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche