La suspension des allocations familiales en cas d'absentéisme scolaire votée au Sénat

Par Alexandre G. · Publié le 8 avril 2021 à 12h46 · Mis à jour le 8 avril 2021 à 12h46
Dans le cadre des discussions sur le projet de loi "séparatisme", qui se déroulent actuellement au Sénat, la majorité de droite s'est exprimée en faveur d'un amendement portant sur la suspension des allocations familiales afin de lutter contre l'absentéisme scolaire. Un autre amendement visant à interdire les signes religieux ostensibles en cours de sport a également été adopté.

Le Sénat vote la suspension des allocations familiales en cas d'absentéisme scolaire. Ce mercredi 7 avril 2021, alors que le projet de loi sur le "séparatisme" est en cours de discussion dans la chambre haute du Parlement, la majorité des sénateurs a approuvé un amendement visant à suspendre les allocations familiales pour lutter contre l'absentéisme scolaire

Concrètement, les sénateurs -à majorité de droite- ont voté par 210 voix pour et 125 voix contre. Cet amendement, porté par Jacqueline Deromedi et signé par de nombreux sénateurs LR, doit rétablir la possibilité de suspendre les allocations familiales et de rentrée scolaire aux familles dont les enfants manqueraient l'école, obligatoire jusqu'à 16 ans en France. 

Aussi, la procédure votée par le Sénat reste "proportionnée et graduée", et privilégie "le dialogue" avec ces familles. Selon le sénateur LR Jacques Grosperrin, il s'agit d'envoyer un "signal fort". "Le premier respect des principes de la République c’est d’aller à l’école de la République", explique le sénateur. 

À gauche, l'amendement est farouchement contesté. "Je ne crois pas qu'il y ait des parents laxistes ou complices", rétorque l'ex-ministre PS Laurence Rossignol, qui souhaite plutôt à "aider les parents à être parents", rappelant au passage que "un enfant qui ne va pas à l'école mange quand même". Dans les mêmes discussions, les sénateurs ont voté en faveur d'un autre amendement porté par le gouvernement, visant à interdire le "port de signes religieux ostensibles" dans les compétitions organisées par les fédérations sportives. 


Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche