Télétravail : pas d'assouplissement des règles avant le 9 juin, tranche Emmanuel Macron

Par Cécile D. · Publié le 30 avril 2021 à 11h42 · Mis à jour le 30 avril 2021 à 11h42
Emmanuel Macron a dévoilé son plan de déconfinement à la presse lors d'un long entretien. Parmi les mesures annoncées, le chef de l'État a indiqué que le télétravail ne serait pas assoupli avant le 9 juin, soit la troisième étape du calendrier de déconfinement.

Depuis le début de la pandémie, le gouvernement insiste sur la nécessité de travailler depuis chez soi, dès que cela est possible, afin de limiter les risques de contamination liés au travail ou aux transports. Le dernier mot d'ordre en vigueur, répété à plusieurs reprises par le président de la République, Jean Castex et ses ministres, c'est de systématiser le télétravail, dans toutes les entreprises. 

Un mantra qui n'est pas près de changer. Lors de la présentation de son plan de déconfinement, Emmanuel Macron a affirmé que le télétravail resterait obligatoire jusqu'au 9 juin, date à laquelle il pourra être assoupli - mais pas totalement supprimé.

Face à la presse régionale, le président a expliqué que « le télétravail sera assoupli à partir du 9 juin, en lien avec les partenaires sociaux au niveau des entreprises. De manière plus large, ce que je vous ai présenté aujourd’hui est un projet qui fera l’objet, à partir de lundi [3 mai], d’une grande phase de concertation à trois niveaux : avec les parlementaires, avec l’ensemble des partenaires sociaux et des professionnels des secteurs, et avec les élus des territoires. À l’issue, le plan sera présenté en détail par le Premier ministre au cours de la semaine du 10 mai », lit-on dans Ouest-France.

Les règles du télétravail devraient donc changer après le 9 juin, mais le détail de celles-ci ne sera connu qu'à partir du 10 mai. 

Ainsi, bien que de nombreux lieux puissent à nouveau ouvrir leurs portes au public à partir du 19 mai, le gouvernement tente de garder un peu de contrôle sur les déplacements des Français, pour éviter que ce déconfinement n'entraîne une explosion des cas de Covid-19.

Le chef de l'État risque cependant de se heurter à une population fatiguée et frustrée de ne pas pouvoir sortir de chez elle. Une enquête de l’institut Kantar pour la CDFT publiée par Le Monde révèle qu'une grande majorité de salariés en télétravail estiment que leur santé mentale s'est détériorée depuis un an, du fait de leur isolement. Si 43% des actifs travaillent toujours depuis chez eux en avril 2021, les salariés ont exprimé un besoin de retrouver leur environnement de travail habituel.

Il pourrait leur être difficile de continuer à se plier aux règles du télétravail pendant plusieurs mois encore, si les premières phases du déconfinement se déroulent comme prévu, et que les citoyens peuvent retrouver un peu de leur liberté pré-Covid.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche