Covid : confinement de trois jours en Libye dès ce samedi

Par Graziella L. · Mis à jour le 7 août 2021 à 10h45 · Publié le 7 août 2021 à 10h43
La Libye débute un confinement strict, dès ce samedi et pour trois jours, afin de lutter contre la hausse des contaminations au Covid-19 dans le pays.

Les autorités libyennes ont annoncé un confinement strict de trois jours dès ce samedi 7 août, afin d'essayer d'endiguer la hausse des contaminations au Covid-19 dans le pays. Il sera appliqué dans le centre et l'ouest du pays, et dans la capitale Tripoli. Un couvre-feu partiel avait déjà été instauré depuis une dizaine de jours de 18h à 6h (heure locale).

Covid: Portugal, Australie... ces pays qui durcissent leurs mesures sanitaires face au variant DeltaCovid: Portugal, Australie... ces pays qui durcissent leurs mesures sanitaires face au variant DeltaCovid: Portugal, Australie... ces pays qui durcissent leurs mesures sanitaires face au variant DeltaCovid: Portugal, Australie... ces pays qui durcissent leurs mesures sanitaires face au variant Delta Covid : Australie, Outre-Mer... Ces pays qui durcissent leurs mesures face au variant Delta
Face à la progression du variant Delta, certains territoires ont décidé de serrer la vis. Australie, Japon, Algérie, Maroc, Italie, Espagne, mais aussi France... Tour d’horizon de ces pays où les mesures restrictives se multiplient afin de ralentir la propagation de ce variant indien. [Lire la suite]

À l'approche du Nouvel an musulman, le gouvernement tente de calmer l'épidémie avec de nouvelles mesures, tout comme l'Australie. Le pays vient de réceptionner deux millions de doses de vaccins du laboratoire chinois Sinopharm, et d'autres sont à venir. Une campagne de vaccination exceptionnelle va être lancée pour tous les plus de 18 ans.

D'après le ministère libyen de la Santé, Ali Miftah Al-Zinati, le taux d'infection dans le pays avait reculé de 68% à 24% grâce aux dernières mesures sanitaires, dont l'interdiction des réunions publiques et l'imposition d'un couvre-feu.

Avec le manque d'oxygène dans les hôpitaux, la situation sanitaire est catastrophique depuis plusieurs jours. Sur RFIle docteur Mohamad el Goge, président du conseil de l'Ordre des médecins en Libye, déplore "un système de santé délabré", un manque "de moyens et de matériels" et l'imprévoyance du gouvernement qui "aurait du se préparer à cette nouvelle vague au moment du pic en Tunisie, et avant que cela ne nous atteigne". La proximité et les échanges entre les deux pays a en effet favorisé les contaminations rapides. 

Le pays de 7 millions d'habitants a officiellement recensé depuis le début de la pandémie 262 948 cas de contamination et 3663 décès.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche