Coronavirus : la Tunisie est passée sur la liste rouge ce 16 juillet

Par Julie M. · Publié le 17 juillet 2021 à 10h13 · Mis à jour le 17 juillet 2021 à 10h13
Gabriel Attal a annoncé, mardi 13 juillet 2021, que la Tunisie passait sur la liste rouge des pays à risque dès la fin de la semaine. Les personnes non-vaccinées ne peuvent donc plus s'y rendre sans motif impérieux à partir du vendredi 16 juillet 2021.

Mauvaise nouvelle pour les Tunisiens et ceux qui espéraient s'y rendre en vacances cet été ! En raison d'une forte reprise de l'épidémie de Covid-19, la Tunisie passe sur la liste rouge des pays à risque dès ce vendredi 16 juillet 2021. La liste de pays "classés rouge" comprend tous les pays pour lesquels les personnes non-vaccinées devront présenter un motif impérieux pour pouvoir traverser les frontières.

À ce jour, dans la liste de "pays rouge" on retrouve Afghanistan, Afrique du Sud, Argentine, Bahreïn, Bangladesh, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Costa-Rica, Inde, Maldives, Namibie, Népal, Oman, Pakistan, Paraguay, République Démocratique du Congo, Russie, Seychelles, Sri Lanka, Suriname, Uruguay et la Zambie.

La Tunisie n'est pas le seul pays a avoir été déclassé : l'Indonésie, le Mozambique et Cuba ont eux aussi rejoint la liste des pays à risque dans lesquels ont observe « une circulation active du virus » et la « présence de variants préoccupants ».

Les motifs impérieux pour se rendre dans un des pays de la liste rouge :

  • Décès d’un membre de la famille en ligne directe (grands-parents, parents, enfants ainsi que les frères et soeurs) / Visite   une personne dont le pronostic vital est engagé, pour les membres de la famille en ligne directe (grands-parents, parents, enfants ainsi que les frères et soeurs).
    Pièces exigibles : acte ou certificat de décès, certificat médical établissant la situation de la personne dont le pronostic vital est engagé, preuve du lien familial.

  • Déplacement en France dans le cadre de l’exercice d’un droit de garde reconnu par décision de justice.
    Pièces exigibles : décision de justice et pièce justificative du lieu de domicile. 

  • Convocation par une autorité judiciaire ou administrative.
    Pièce exigible : convocation par l’autorité administrative ou judiciaire.

  • Impossibilité légale ou économique de rester sur le territoire sur lequel se trouve la personne / exécution d’une mesure d’éloignement du territoire.
    Pièces exigibles : Titre de séjour expirant, acte de licenciement, etc.

  • Participation à un programme d’échange universitaire.
    Pièce exigible : certificat de scolarité établi par l’établissement.

  • Urgence médicale vitale (pour la personne ainsi qu’un accompagnant si sa présence est indispensable).
    Pièces exigibles : certificat médical, preuve d’une hospitalisation programmée, etc.

  • Missions indispensables à la poursuite d’une activité économique, requérant une présence sur place qui ne peut être différée et dont le report ou l’annulation aurait des conséquences manifestement disproportionnées ou serait impossible (dont les professionnels du transport).
    Pièces exigibles : attestation de l’employeur, carte professionnelle des équipages du transport international de marchandises, du transport international de passagers, du transport international maritime.

  • Professionnel de santé ou de recherche concourant à la lutte contre la Covid 19 ou participant à des opérations de coopération d’intérêt majeur en matière de santé.
    Pièce exigible : carte professionnelle.

  • Missions ponctuelles liées à l’exercice de prérogatives de puissance publique (dont les missions diplomatiques et les missions indispensables à la poursuite de l’exécution des contrats opérationnels des forces armées ou corps militaires) ne pouvant être différées ou reportées.
    Pièce exigible : carte professionnelle, ordre de mission.

  • Sportif professionnel de haut niveau pour la participation à des rencontres validées par le ministère des sports.
    Pièce exigible : carte professionnelle, certificat délivré par l’organisateur en lien avec le ministère des sports.
     

Les motifs impérieux pour revenir d'un des pays de la liste rouge :

  • Ressortissant français, ainsi que son conjoint (marié, pacsé et concubin) et ses enfants.

  • Ressortissant de l’Union européenne ou assimilé, ainsi que son conjoint (marié, pacsé et concubin) et ses enfants, ayant sa résidence principale en France.

  • Ressortissant de pays tiers, titulaire d’un titre de séjour ou d’un visa de long séjour français ou européen en cours de validité, ayant sa résidence principale en France (valable uniquement si le déplacement à l’étranger est intervenu avant le 31 janvier 2021 ou était justifié par un motif impérieux).

  • Ressortissant de pays tiers titulaire d’un visa de long séjour délivré au titre du regroupement familial ou de la réunification familiale des réfugiés, bénéficiaires de la protection subsidiaire et apatrides.

  • Travailleur du secteur des transports terrestres, maritimes et aériens ou prestataire de services de transport (y compris les conducteurs de tout véhicule de transport de marchandises destinées à être utilisées sur le territoire ainsi que de ceux qui ne font que transiter, ou voyageant comme passager pour se positionner sur sa base de d part ou se former).

  • Ressortissant étranger en fonction dans une mission diplomatique ou consulaire, ou une organisation internationale ayant son siège ou un bureau en France, de même que son conjoint et ses enfants.

  • Voyageur en transit de moins de 24 heures en zone internationale.

De plus, Gabriel Attal a confirmé ce mardi 13 juillet 2021, que les voyageurs en provenance de Tunisie devraient respecter un isolement de 10 jours à leur arrivée en France et que "comme tous les pays de la liste rouge, cet isolement sera contrôlé par les forces de l'ordre avec une verbalisation de mille euros pour les personnes qui ne le respecteraient pas"

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche