Covid : en Afrique, un lourd bilan avec plus de 200 000 morts comptabilisés

Par Laurent P. · Publié le 8 septembre 2021 à 13h24
Selon les derniers bilans Covid, l'Afrique a dépassé, mardi 7 septembre 2021, le cap des 200 000 morts depuis le début de la pandémie. Un continent qui, malgré ce chiffre et le taux faible de vaccination, reste un peu plus épargné que les autres face à l'épidémie.

Nouveau cap franchi sur le continent africain... Selon les derniers bilans Covid, l'Afrique comptabilisait, mardi 7 septembre 2021, plus de 200 000 morts depuis le début de la pandémie. Un continent qui souffre en particulier du manque de vaccins, avec seulement 3% de la population du continent vaccinée à ce jour, même si celui-ci a particulièrement été épargné par rapport aux autres continents.

Une propagation du virus qui commence à ralentir, après plusieurs mois particulièrement difficiles : en juillet, le continent comptait 27 000 décès, et en août, ce chiffre s'élevait à 26 000 décès. À ce jour, selon nos confrères de l'AFP, 617 nouveaux décès sont enregistrés par jour, contre 990 en juillet. Des chiffres qui ne reflètent malheureusement qu'une partie de la réalité, étant ceux communiqués dans les bilans des autorités sanitaires ou dans ceux de l'OMS. L'organisation a par ailleurs estimé qu'en prenant compte la surmortalité liée au Covid, le bilan, dans le monde, pourrait être bien plus élevé, de deux à trois fois plus.

Des décès et contaminations sous-estimés sur le continent africain : "Les moyens de dépistage sont très faibles sur le continent", explique ainsi la scientifique sud-africaine Glenda Davidson. Parmi les pays comptant le plus de morts, l'Afrique du Sud, avec plus de 83 000 décès. Mais le pays est sur la bonne pente : 7 400 nouveaux cas quotidiens ces sept derniers jours, contre 20 000 en juillet. Même chose pour la Tunisie avec une baisse de 41% des contaminations par rapport à la semaine précédente. Une baisse due à l'accélération de la campagne de vaccination, passant de 11% ayant reçu une première dose en juillet, à 37% à l'heure actuelle.

Car le problème est bien celui-là : le faible taux de vaccination du continent. Au total, seules huit doses, pour 100 habitants, ont été administrées, selon l'AFP. Un chiffre peu élevé par rapport à l'Europe ou aux États-Unis, avec 102 et 116 doses pour 100 habitants. "Des inégalités choquantes", explique l'OMS. Et pour cause : selon les chiffres de l'organisation, seuls 2,93% de la population africaine est vaccinée, contre 52% pour l'Europe et 57% pour les États-Unis. Mais quoiqu'il en soit, "le vaccin est notre arme. Il contribue à un changement de tendances qui commence à se faire sentir", a indiqué Shakira Choonara, experte sud-africaine en santé publique, à nos confrères de l'AFP. Ne reste plus qu'à les acheminer.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche