Pass sanitaire : 64% des Français approuvent sa mise en place dans les bars et les restaurants

Par Cécile D. · Photos par My B. · Mis à jour le 23 août 2021 à 17h54 · Publié le 23 août 2021 à 14h36
Selon un sondage Elabe pour BFMTV, 64% des Français approuvent l'utilisation du pass sanitaire pour accéder aux cafés et aux restaurants. Ils sont même 77% à l'accepter dans les transports en commun longue distance. Des chiffres en hausse par rapport au mois de juillet.

Depuis plusieurs semaines maintenant, l'habitude s'est installée chez les Français : pour prendre un train, déjeuner au restaurant, aller au musée ou au cinéma, on présente son pass sanitaire. Une mesure plutôt bien acceptée par les citoyens, selon un sondage Elabe pour BFMTV, paru ce lundi 23 août 2021, et malgré les manifestations anti-pass qui bloquent les rues des grandes villes de France depuis plusieurs semaines. 

D'après les réponses de plus de 1000 personnes, représentatives de la société, 64% des Français sont favorables au pass sanitaire dans les bars, cafés et restaurants. Un résultat en hausse par rapport aux enquêtes réalisées en juillet.

Et cette approbation est généralisée à tous les autres lieux où le pass est devenu obligatoire : ils sont même 72% à l'approuver pour accéder aux lieux de loisirs et de culture, et 77% pour les transports longue distance, comme l'avion ou le train.

Selon Elabe, seul un chiffre est en baisse comparé au mois précédent : 65% des Français acceptent le pass sanitaire pour entrer à l'hôpital, soit cinq points de moins qu'en juillet.

En regardant de plus près ce sondage, on constate que le pass sanitaire divise toujours la société. Les plus de 65 ans sont les plus favorables à ce pass, avec une proportion d'avis positif comprise entre 81 et 90%. A l'inverse, les moins de 35 ans ne sont que 42 à 53% ouverts à l'utilisation de ce sésame.

Ceux qui s'opposent au pass sanitaire estiment que cette mesure perturbe trop leur vie et leurs sorties, les poussant à abandonner leurs loisirs.  

La pandémie, les vaccins et le pass génèrent également des conflits dans les cercles sociaux des individus : ils sont 23% à admettre qu'ils ne veulent plus voir une personne proche non-vaccinée. Ils sont également 23% à révéler s'être disputés avec leurs amis ou leur famille au sujet des vaccins ou du pass.  

En dépit des appels aux manifestations renouvelés, les anti-pass sanitaire trouvent de moins en moins de soutien parmi la population : 54% des Français interrogés se déclarent franchement hostiles ces manifestations. 

Pour le gouvernement, les résultats de ce sondage sonnent comme une victoire. Sur France 2 ce 23 août, le ministre Bruno Le Maire s'est félicité de la relance économique, accompagnée par le pass sanitaire : « la consommation dans les restaurants a augmenté de 5 % entre le 9 et le 15 août », pointe le ministre de l’Economie.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche