Paris, une ville agréable où marcher ? Un classement révèle le palmarès des villes marchables

Par Cécile D. · Photos par Caroline J. · Mis à jour le 10 septembre 2021 à 17h12 · Publié le 8 septembre 2021 à 16h16
Le collectif "Place aux piétons" dévoile son baromètre des meilleures villes marchables, réalisé après six mois d'enquête en ligne et de sondages. En tête des villes préférées des piétons, on retrouve Magny-les-Hameaux (Yvelines). Marseille est dernière du classement, Paris ne brille pas dans cette enquête.

Certaines rues du centre-ville sont devenues exclusivement piétonnes, les pistes cyclables fleurissent de partout... Pourtant, Paris a encore des efforts à faire pour que les piétons jugent la ville complètement "marchable". Le collectif Place aux Piétons a publié, ce 8 septembre 2021, son enquête menée de décembre 2020 à mars 2021, et dévoilant le baromètre des villes françaises les plus adaptées à la marche.

Cette association a recueilli les témoignages et les avis de 70 000 internautes, qui ont répondu au questionnaire en ligne. L'enquête n'a pas été réalisée à partir d'un échantillon représentatif de la société, les résultats ne reflètent donc que les avis des participants.

Cependant, selon ces piétons habitants dans toute la France, les grandes villes françaises ont souvent du travail à faire pour améliorer l'urbanisme et les conditions des piétons dans les agglomérations. En moyenne, les villes comportant entre 5 000 et 19 999 habitants sont mieux notées que les grandes villes de plus de 20 000 habitants.

Les 200 villes de cette enquête sont notées de A à G, selon plusieurs variables ; sécurité, ressenti global, confort, aménagements et services, efforts de la ville... En tête du classement, on retrouve Acigné (Ille-et-Vilaine), suivi de Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine), Gradignan (Gironde), Magny-les-Hameaux (Yvelines) et Sceaux (Hauts-de-Seine) : elles ont toutes obtenu de très bonnes notes.

En bas du baromètre, Marseille et Aubervilliers font figure de mauvais élèves : les deux villes obtiennent un "G" au classement. Juste au-dessus, on découvre Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis), Mont-de-Marsan (Landes), Les Pennes-Mirabeau (Bouches-du-Rhône), La Seyne-sur-Mer (Var), Deuil-la-Barre (Val d'Oise), Castelnau-le-Lez (Hérault), Carcassonne (Aude), Béthune (Pas-de-Calais), Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine), Alfortville (Val-de-Marne) et Ajaccio (Corse-Sud).

L'Île-de-France s'offre une mauvaise image dans ce classement, avec plusieurs villes classées en "F". Paris, de son côté, peut mieux faire : la capitale reçoit un "D", avec des notes en dessous de 10/20 pour la plupart, notamment sur les questions de sécurité et de confort.

Mathieu Chassignet, ingénieur en mobilités durables, établi un lien entre villes agréables pour les piétons, et villes adaptées à la pratique du vélo. « En réalité, les villes les plus accueillantes pour la marche sont également les villes les plus favorables au vélo. La réalité est que les villes les moins accueillantes pour la marche et le vélo sont celles qui sont allé trop loin dans le tout-voiture. Résultat, piétons et cyclistes sont la variable d'ajustement (et doivent de partager des petits bouts d'espace public) », explique l'expert sur Twitter.

Le rapport de Place aux piétons pointe du doigt le manque de trottoirs larges, bien entretenus et dégagés, permettant aux piétons de se déplacer sans problème.

Autre souci récurrent : le manque de sécurité et d'espaces adaptés aux personnes mal-voyantes ou en situation de handicap. Parmi les répondants, 65% estiment que les villes actuelles sont dangereuses pour ces personnes à mobilité réduite, car les infrastructures ne sont pas adaptées.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche