Restaurants, cantines... l'affichage de l'origine des viandes devient obligatoire dès le 1er mars

Par Caroline J., Manon C. · Photos par Manuel M. · Publié le 27 janvier 2022 à 11h05
Changement de règle. À compter du 1er mars 2022, les restaurants et les cantines devront obligatoirement mentionner l’origine des viandes de porc, de volaille, d’agneau et de mouton. Pour rappel, cet étiquetage ne concernait jusqu’ici que la viande de bœuf.

Depuis la crise de la vache folle, le milieu de la restauration a pour obligation d'indiquer la provenance de la viande bovine. Mais dès le 1er mars 2022, cette obligation va s'appliquer aux autres viandes : de porc, de volaille, d'ovin ou encore de caprin

Selon un décret publié au Journal Officiel le 27 janvier 2022, mentionner l’origine de toutes les viandes va en effet devenir une obligation à compter du 1er mars prochain. Si seule la viande de bœuf était jusqu’ici concernée par cette mesure, cette mention devra apparaître dès le 1er mars 2022 pour toutes les viandes, à savoir les viandes de porc, de volaille, d’agneau et de mouton. Cette obligation concernera toutes les viandes servies hors domicile, c’est-à-dire les restaurants, mais aussi les cantines scolaires, d’entreprise ou d’hôpitaux.

Concrètement, cet étiquetage devra mentionner le pays d'origine et celui d'élevage, et devra préciser s’il s’agit de viande fraîche, réfrigérée, congelée ou surgelée.

Souhaitée depuis longtemps par les éleveurs français, mais aussi par les consommateurs, cette nouvelle loi aura mis du temps à voir le jour. Selon le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie, cette mesure doit permettre une meilleure traçabilité des produits.

 

 

"Aujourd'hui, il y a une prise de conscience un peu partout que la nutrition a un impact très fort sur la santé, que les citoyens demandent une nutrition de qualité, et qu'il est nécessaire pour cela de connaître l'origine des produits. L'origine des viandes est un sujet très important pour moi. Je suis convaincu que cette obligation d'étiquetage va faire bouger les choses. Quand le blanc de poulet sera affiché ''brésilien'' ou ''ukrainien'', cela va faire bouger les comportements", avait confié Julien Denormandie au salon Restau'Co à Paris, le 8 septembre 2021.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche