Une transformation des systèmes alimentaires indispensable pour "protéger la planète" d'après l'ONU

Par Manon C. · Publié le 24 septembre 2021 à 10h26
L'ONU a tenu un sommet mondial afin de repenser les systèmes alimentaires des 85 pays participants et lutter contre la faim et le réchauffement climatique.

Un sommet mondial virtuel sur les systèmes alimentaires s'est tenu à l'ONU, en marge de l'Assemblée générale annuelle de l'organisation, ce jeudi 23 septembre 2021. Y participaient 85 chefs d'État et de gouvernement dans le but de repenser les systèmes alimentaires de ces pays, jugés responsables d'environ un tiers des émissions mondiales de gaz à effet de serre

La conclusion de ce sommet est claire aux yeux de l'ONU et du secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, organisateur de ce sommet : une transformation des systèmes alimentaires mondiaux est désormais indispensable pour lutter contre le réchauffement climatique, les pandémies et les conflits armés.

"La guerre livrée à notre planète doit cesser, et les systèmes alimentaires sont une des clés de la paix." a ainsi déclaré Guterres. Selon ce dernier, l'ensemble de ces pays doit se doter "de systèmes alimentaires qui protègent notre planète. Nourrir une population mondiale croissante tout en sauvegardant la planète, c'est possible. Partout, nous devons renforcer la résilience des systèmes alimentaires locaux face aux chocs externes tels que les conflits, le changement climatique et les pandémies." 

 

Les Etats-Unis se sont d'ores et déjà engagés à "mettre un terme à la faim et à la malnutrition" grâce à "un investissement programmé sur plusieurs années de plus de dix milliards de dollars destiné à accélérer la transformation des systèmes alimentaires" a annoncé la Maison Blanche dans un communiqué. Pour rappel, d'après un rapport de l'ONU, la faim touche encore 811 millions de personnes dans le monde

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche